Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les défaillances d'entreprises stables au 2e trimestre

Marché : Les défaillances d'entreprises stables au 2e trimestre

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le nombre de défaillances d'entreprises en France est resté pratiquement inchangé à un niveau élevé au deuxième trimestre, l'impact du ralentissement de la consommation des ménages sur le secteur des services occultant le redressement de l'industrie, montrent les chiffres publiés jeudi par Altares.

A 14.397 sur la période avril-juin, le nombre de jugements de sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire recensé par le spécialiste de l'information sur les entreprises ne recule que de 0,3% sur un an, alors qu'il ralentissait depuis la fin 2009 après le choc de la crise.

"Le redressement de l'économie se propage mais les entreprises sont encore fragiles", explique Altares. "Le retour de la croissance aspire les maigres trésoreries. Les trajectoires de sortie de crise sont encore sinueuses."

Thierry Millon, responsable des analyses d'Altares, souligne en outre l'inégalité entre les secteurs d'activité en matière de défaillances.

"L'industrie, qui avait payé un lourd tribut à la crise, poursuit son redressement, de même que le transport ou l'immobilier. En revanche, la consommation des ménages atone pèse sur les métiers à destination des particuliers", précise-t-il.

Le détail des statistiques montre ainsi une hausse de 5% des défaillances au deuxième trimestre dans les services à la personne et de 4,9% dans l'hôtellerie-restauration, alors qu'elles diminuent de 3,4% dans l'industrie et de 4,5% dans la construction.

De son côté, l'assureur crédit Coface fait état d'une augmentation de 10% des défaillances sur le seul mois de mai, en notant qu'il s'agit de "la première hausse à deux chiffres depuis l'automne 2009".

Il souligne néanmoins que l'impact social de cette hausse est atténué par la concentration des défaillances sur les petites, voire les très petites entreprises: le nombre d'emplois menacé par les faillites a diminué de 12% sur les douze derniers mois.

Une évolution confirmée par Altares, qui note que les trois quarts des entreprises défaillantes emploient moins de trois salariés.

Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI