Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère hausse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère hausse

Les bourses européennes ouvrent en légère hausseLes bourses européennes ouvrent en légère hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en légère hausse mardi, après leurs fortes pertes de la veille, dans des marchés qui restent très volatils, dominés par un sentiment de scepticisme sur la capacité du nouveau "pacte" européen à contenir efficacement la crise de la dette.

A 8h30 GMT, la Bourse de Paris avance de 0,14% à 3.093,86 points, tandis que le Dax reprend 0,36% à Francfort et le FTSE londonien progresse de 0,19%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 rebondit de 0,16%.

La perspective d'une possible série de dégradations de notes souveraines au sein de la zone euro dès cette semaine pèse également sur le sentiment de marché.

"En résumé, les craintes des opérateurs se résument à celles des agences de notation : si les progressions en termes de rigueur et de cohésion économique sont positives pour la zone euro, elles ne semblent pas suffisantes pour endiguer la crise de la dette", note Saxo Banque.

Sur le marché obligataire, les rendements des dettes italiennes et espagnoles à 10 ans grimpent à, respectivement, 7,62% et 5,93%, l'écart par rapport au rendement du Bund allemand continuant à se creuser.

Les banques seront au centre de l'attention, alors que Reuters a appris de sources proches du dossier que Commerzbank et le gouvernement allemand avaient depuis plusieurs jours des discussions intensives sur une possible aide de l'Etat à la banque.

L'indice Stoxx Europe 600 des banques recule quant à lui de 0,6% dans les premiers échanges, avec une perte de 2,45% pour Commerzbank.

Les investisseurs attendent aussi une série de statistiques, notamment l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne mardi matin, puis les ventes de détail et les stocks des entreprises aux Etats-Unis cet après-midi, avant le début de la réunion de la Réserve Fédérale.

La Fed devrait s'abstenir de proposer de nouvelles mesures de stimulation de l'économie, la banque centrale américaine regardant d'un côté une conjoncture plus encourageante et de l'autre les risques en provenance d'Europe.

Juliette Rouillon

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI