Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère baisse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en légère baisse

Les bourses européennes ouvrent en légère baisseLes bourses européennes ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse vendredi, interrompant un rally qui aura duré quatre séances, affectées par des résultats inférieurs aux attentes dans le secteur technologique aux Etats-Unis et dans l'attente d'éléments concrets sur l'aide à l'Espagne.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,1% à 3.531,67 points vers 7h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,27% et à Londres, le FTSE cède 0,12%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 0,27%. L'indice technologique recule de 0,52%, tandis que les bancaires et les cycliques figurent également parmi les plus fortes baisses sectorielles.

Les résultats franchement décevants de Google publiés la veille, ainsi que la chute de 22% du bénéfice de Microsoft, pèsent sur le secteur en Europe et plus généralement sur le sentiment des investisseurs, très attentifs à la saison des résultats dans le contexte actuel de ralentissement de la croissance mondiale.

Par ailleurs, les marchés accueillent sans enthousiasme les engagements des dirigeants européens, réunis à Bruxelles jeudi et vendredi, en faveur d'une Union bancaire. Ils attendent de nouvelles avancées concrètes en direction d'un plan de sauvetage de l'Espagne.

Les dirigeants européens ont confirmé que l'ensemble des 6.000 banques de la zone euro seraient soumises à une supervision unique dès le 1er janvier 2014, tout en donnant un peu plus de temps à la Banque centrale européenne pour mettre en place ce dispositif.

"Je ne pense pas que le sommet nous ait apporté quoi que ce soit de nouveau jusqu'à présent", dit un trader. "Il n'y a pas de discussion sur l'Espagne et la Grèce (...) Je ne suis pas sûr que nous obtiendrons quelques chose de plus de la conférence de presse d'aujourd'hui.

Aux valeurs, Carrefour avance de près de 6% contre la tendance, plus forte hausse du CAC 40, après avoir annoncé la cession de ses activités colombiennes au groupe chilien Cencosud pour une valeur d'entreprise de deux milliards d'euros.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand sont relativement stables, mais les rendements italien et espagnol à 10 ans poursuivent leur baisse, en raison de la forte demande suscitée par des émissions d'obligations italiennes et espagnoles la veille.

L'euro évolue en deçà d'un pic d'un mois contre le dollar, dans l'attente d'un nouveau catalyseur pour éprouver à nouveau ses sommets du mois dernier à 1,3173 dollar, tandis que le yen évolue autour d'un plus bas de deux mois face au dollar, les cambistes pariant sur un nouveau geste monétaire de la part de la Banque du Japon.

Le Brent rebondit vers les 113 dollars le baril tout en restant bien parti pour sa troisième perte hebdomadaire en cinq semaines, les marchés se faisant moins de souci pour l'approvisionnement car la production du principal gisement britannique est près de repartir.

Jeremy Friesen (Société Générale, Hong Kong) voit le Brent se traiter autour de 110 à 115 dollars le baril ce trimestre, tandis que Goldman Sachs estime que le cycle haussier du pétrole est arrivé à son terme, mettant fin à des années de recommandation positives.

En revanche, le brut léger américain se maintient au-dessus de 92 dollars/baril, bénéficiant de la fermeture depuis trois jours d'un oléoduc canadien transportant du brut aux Etats-Unis.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI