Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les bourses européennes ouvrent en léger recul

Marché : Les bourses européennes ouvrent en léger recul

Les bourses européennes ouvrent en léger reculLes bourses européennes ouvrent en léger recul

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté la semaine en léger recul lundi, les investisseurs prenant une partie de leurs bénéfices après le rally qui a poussé vendredi les marchés à leur plus haut niveau depuis quatorze mois.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,45% à 3.565,31 points à 7h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,14% et à Londres, le FTSE se replie de 0,19%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 est en baisse de 0,42%.

Passée l'euphorie, le nouveau programme de rachat d'obligations de la part de la Réserve fédérale américaine, comme le plan dévoilé auparavant par la Banque centrale européenne pour soutenir les pays en difficulté de la zone euro, n'ont pas levé toutes les incertitudes pesant sur la conjoncture mondiale.

"Les mesures de soutien de la Fed étaient clairement destinées à rétablir la confiance (dans l'économie), pas à faire monter les Bourses", note Michael McCarthy, stratège chez CMC Markets. "Les données techniques montrent que l'on est sur le fil du rasoir et que le risque à court terme est plutôt à la baisse."

Dans ce contexte, les investisseurs hésitent à prendre des positions qui les exposeraient à une correction brutale des marchés.

"On peut s'attendre à des prises de bénéfices. C'est logique et même plutôt sain après les gains énormes enregistrés ces dernières semaines", estime Philippe Gijsels, directeur de recherche chez BNP Paribas Fortis Global Markets.

"Les banques centrales semblent déterminées à inonder le monde de liquidités. L'histoire montre que quand des fondamentaux faibles percutent un mur de liquidités, c'est le mur qui gagne, au moins à court terme. Cela transforme tout repli raisonnable des actifs risqués en opportunité d'achat."

La Bourse de Tokyo est restée fermée ce lundi pour cause de jour férié au Japon.

La plupart des secteurs évoluent en baisse n'excédant pas 1%, les valeurs cycliques qui avaient flambé vendredi signant les plus forts reculs. Les valeurs défensives, comme le secteur de l'alimentation et la boisson (+0,37%), rebondissent en revanche légèrement après avoir été boudées pendant le rally des dernières séances.

EADS démarre la semaine sur une note positive (+1,48%) après les soubresauts qui ont entouré sa possible fusion avec BAE Systems (-0,61%) la semaine dernière.

Hennes & Mauritz (H&M), deuxième enseigne mondiale d'habillement, cède en revanche 2,02% après avoir fait état lundi d'une baisse de 4% en août des ventes en monnaies locales de ses magasins ouverts depuis au moins un an, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 1%.

Sur le marché obligataire, les Bunds rebondissent d'une dizaine de "ticks" à 138,82, les acteurs du marché jugeant que le mouvement à la vente qui a suivi la décision de la Réserve fédérale américaine de procéder à un nouvel assouplissement quantitatif (QE) a sans doute été excessif.

"Les Bunds se sont effondrés vendredi, la chute a été forte mais je crois qu'on doit faire une pause", dit un trader. "Les marchés sont très optimistes en ce moment."

Sur le marché des changes, l'euro se replie légèrement à 1,3120 dollar, mais reste ferme face à un billet vert plombé par le nouvel assouplissement quantitatif aux Etats-Unis.

Les cours du pétrole effacent aussi une partie de leurs gains de la nuit. Le Brent revient autour de 116,60 dollars le baril et le brut léger américain repasse sous 99 dollars.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...