Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en hausse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en hausse

Les bourses européennes ouvrent en hausseLes bourses européennes ouvrent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse, consolidant leurs gains importants de la veille et s'acheminant vers leur meilleure performance mensuelle depuis 30 mois dans l'espoir d'une résolution de la crise de la dette.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,34% (11 points) à 3.380 points vers 9h30. Renault bondit de 4,8%, signant la deuxième performance de l'indice après avoir annoncé la veille des ventes records au troisième trimestre grâce aux marchés hors d'Europe et confirmé ses objectifs de free cash flow et de ventes.

L'indice FTSEurofirst 300 des valeurs vedettes en Europe, qui a gagné 10,6% depuis le début du mois, pourrait enregistrer sa plus forte hausse mensuelle depuis avril 2009, bien qu'il reste en baisse de 9% sur l'année.

L'indice Stoxx européen du secteur bancaire avance de 0,9% après avoir bondi la veille de 8,9%. L'indice reste toutefois en baisse de 23,5% sur l'année.

Crédit agricole et BNP Paribas figurent parmi les plus fortes hausses du secteur, gagnant respectivement 4,3% et 3,8% à la Bourse de Paris.

Les Bourses pourraient poursuivre leur hausse la semaine prochaine en anticipation du sommet du G20 des 3 et 4 novembre, juge Edmund Shing, stratège actions chez Barclays Capital, qui recommande toutefois aux investisseurs de ne pas courir trop agressivement après le marché.

"Le prochain événement clé se tient dans tout juste une semaine. En attendant, les actions peuvent probablement gagner encore du terrain", dit-il. "Cependant, il faudra clairement à ce stade que l'on ait plus d'informations, notamment sur la façon dont le FMI pourra participer au fonds de sauvetage de la zone euro et plus encore comment les pays émergents comme la Chine et le Brésil pourront y participer."

L'euro se stabilise autour de 1,4174 dollar après avoir bondi à 1,4248. Les cambistes anticipent de nouvelles hausses dans les jours à venir, mais la monnaie unique reste vulnérable à long terme, les économistes se montrant partagés sur l'efficacité de la restructuration de la dette grecque et du renforcement du fonds de soutien à l'euro.

Le pétrole réduit ses gains importants de la veille, mais le baril de brut reste au-dessus des 93 dollars et le Brent au-dessus de 111 dollars, les investisseurs étant rassurés sur l'état de santé de l'économie mondiale après l'accord européen et les bons chiffres de la croissance américaine au troisième trimestre (+2,5%).

Dominic Lau, Natalie Huet pour le service français, édité par Jean Décotte

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI