Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes ouvrent en baisse

Marché : Les bourses européennes ouvrent en baisse

Les bourses européennes ouvrent en baisseLes bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi, alourdies par une nouvelle série de résultats et perspectives moroses dans une zone euro en crise, où la demande est en panne sur un large éventail de secteurs, allant de l'automobile aux matériaux de construction.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,54% à 3.392,97 points vers 7h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,4% et à Londres, le FTSE recule de 0,48%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 abandonne 0,63%.

Les résultats trimestriels des géants mondiaux Apple et Amazon publiés dans la nuit ont été inférieurs aux attentes, tandis qu'en Europe, les publications de Renault et de Publicis ont également déçu.

Jusqu'à présent, environ 40% des sociétés européennes ayant publié ont fait moins bien que prévu, contre 30% aux Etats-Unis, selon les données de Thomson Reuters StarMine.

"Ce sont surtout les perspectives qui posent problème, pas tellement les chiffres (du trimestre), mais l'incertitude en matière de perspectives. Cela exerce une pression supplémentaire sur le marché actuellement", dit Oliver Roth, responsable du trading chez Close Brothers Seydler.

Côté hausses, Saint-Gobain prend 1% malgré l'annonce d'une prévision de baisse plus forte que prévu de son résultat d'exploitation du second semestre, et Carrefour affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, tirant vers le haut l'indice sectoriel en Europe (+0,18%), seul à être dans le vert ce matin.

En revanche, BNP Paribas perd 3,5% et Société Générale 2,8%, plus fortes baisses de l'EuroStoxx 50, alors que Standard & Poor's a annoncé jeudi soir avoir abaissé la note BNP Paribas de "AA-" à "A+", ainsi que les perspectives de plusieurs banques françaises, dont Socgen, à "négative", les jugeant de plus en plus exposées à un risque de récession prolongée de la zone euro. L'indice des bancaires perd 1,65%.

Renault perd 1,5% après avoir annoncé la veille que ses ventes mondiales risquaient de baisser en 2012, tandis que Publicis abandonne 3,4% après une croissance nettement plus faible que prévu au troisième trimestre, pénalisé par une dégradation brutale du marché publicitaire en septembre, surtout en Europe.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 1,35%, tandis que Wall Street a terminé en légère hausse après cinq séances de baisse à la suite de signes d'amélioration de la conjoncture mondiale, notamment en Chine et aux Etats-Unis et malgré des résultats peu solides.

Les investisseurs attendent maintenant les résultats de Merck et Goodyear avant l'ouverture de Wall Street, ainsi que le lancement commercial de son nouveau système d'exploitation "Windows 8" et la tablette "Surface" de Microsoft.

L'accès d'aversion au risque profite un peu au futures sur Bund allemand, mais le contrat décembre semble devoir rester à l'intérieur d'une marge étroite avant le PIB américain.

L'euro se maintient autour de 1,2935 dollar, tandis que le yen marque une pause après avoir touché un plus bas de quatre mois face au dollar en début de matinée, en vue de nouvelles mesures de soutien à l'économie de la Banque du Japon la semaine prochaine.

Le Brent perd 65 cents le baril, à 107,84 dollars, après avoir touché un point bas de 107,40 dollars, dans des marchés nerveux avant le PIB américain et après un rapport du gouvernement américain selon lequel la capacité de production de pétrole, hors Iran, a augmenté au cours des deux derniers mois, alors que la demande faiblit aux Etats-Unis et au Moyen-Orient.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI