Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les bourses européennes ont repris du terrain

Marché : Les bourses européennes ont repris du terrain

Les bourses européennes ont repris du terrainLes bourses européennes ont repris du terrain

PARIS (Reuters) - Les marchés européens ont repris du terrain, tout comme l'euro, après leur chute de la veille dans la crainte que le référendum grec n'entraîne la faillite du pays, soutenues par des créations d'emploi dans le privé meilleures qu'attendu aux Etats-Unis.

Les gains sont restés néanmoins limités par les craintes de voir le référendum de la Grèce sur son plan de sauvetage financier compromettre la résolution de la crise de la dette de la région, ainsi que par l'inquiétude qu'a suscitée la contraction de l'activité manufacturière en zone euro, encore plus forte qu'initialement estimée.

"Après le sell-off d'hier, on pouvait attendre un rebond, mais nous pensons qu'il reste encore beaucoup d'obstacles avant d'être assurés de sauver l'euro et, étant donnée l'accumulation des risques, nous ne pensons pas que le marché va pouvoir beaucoup monter", estime Adam Myers, stratège sur le marchés des changes chez Crédit Agricole à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a terminé sur un rebond de 1,4% après avoir fluctué dans les deux sens au cours de la journée et perdu 5,31% la veille.

À Paris, l'indice CAC 40 a repris 1,38% à 3.110,59 points, alors qu'il a perdu jusqu'à 0,6% en matinée après la publication de l'indice PMI manufacturier de la zone euro. L'indice avait chuté de 5,38% mardi, sous le coup d'un fort courant de ventes des bancaires.

Les autres grandes places européennes ont également fini en hausse: Londres a gagné 1,15% et Francfort 2,25%.

L'espoir de voir la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) américaine annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie a aussi soutenu les marchés en Europe.

Après la clôture des Bourses européennes, la Fed a annoncé le maintien de l'objectif des Fed funds entre 0 et 0,25% et a prévenu que les conditions économiques justifiaient qu'ils restent exceptionnellement bas au moins jusqu'à la mi-2013.

Le Fed a également présenté des perspectives économiques légèrement plus optimistes qu'auparavant tout en soulignant les risques qui pèsent sur la croissance américaine, ce qui semble ouvrir la porte à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

Wall Street conservait ses gains à la clôture en Europe, après les déclarations de la Fed.

L'euro se reprenait timidement à près de 1,3730 dollar, après avoir touché la veille un plus bas de trois semaines à 1,3608. Des cambistes jugent que la monnaie unique pourrait profiter d'un répit à court terme, mais la plupart des analystes estiment que le billet vert et le yen resteront les premiers bénéficiaires du regain d'aversion au risque.

Reflet du niveau qui reste élevé de l'aversion au risque, l'emprunt à 10 ans allemand (BUND) se maintient en-dessous 2%, à 1,815%, tandis que l'emprunt à 10 ans Italien est toujours à plus de 6% (6,25%).

Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...