Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes finissent la semaine en baisse

Marché : Les bourses européennes finissent la semaine en baisse

Les bourses européennes finissent la semaine en baisseLes bourses européennes finissent la semaine en baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse vendredi, l'annonce d'un accord sur un plan de croissance entre la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne n'ayant pas suffi à remonter le moral des investisseurs, déprimés par une série de données macroéconomiques décevantes et inquiets d'une probable future taxe sur les transactions financières.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,75% (23,32 points) à 3.090,90 points, sur la semaine il est resté quasi-stable (+0,11%). Le Footsie britannique a perdu 0,95% et le Dax allemand -1,26%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 -0,71%.

Les marchés d'actions ont été tirés à la baisse par les secteurs cycliques industriels, les plus sensibles à la conjoncture économique, qui souffrent des craintes sur un ralentissement de la croissance mondiale.

Wall Street suivait le chemin inverse à l'heure de la clôture en Europe, rebondissant de près de 0,5% après sa lourde chute de jeudi.

Réunis en mini-sommet à Rome, les dirigeants français, allemand, italien et espagnol ont dit s'être entendu pour proposer lors du Conseil européen la semaine prochaine un plan de relance d'une valeur équivalente à 1% du produit intérieur brut (PIB) de l'UE, soit 130 milliards d'euros. La chancelière Angela Merkel a également fait état d'un accord pour mettre en place une taxe sur les transactions financières.

L'Espagne a annoncé de son côté qu'elle formulerait lundi sa demande d'aide pour renflouer ses banques, mais elle n'a pas levé toutes les interrogations puisque le montant exact ne devrait être précisé qu'au moment de la signature du protocole d'accord lors du prochain sommet de l'Eurogroupe, le 9 juillet à Bruxelles.

La Banque centrale européenne (BCE) a quant à elle annoncé un nouvel assouplissement de ses règles de collatéral pour les opérations de refinancement, acceptant des actifs de moindre qualité et s'attirant les critiques de la Bundesbank.

Pour ajouter à ce contexte morose, Moody's a abaissé jeudi soir les notes de crédit de 15 des principales banques mondiales, parmi lesquelles trois françaises, BNP Paribas, Société Générale et Crédit agricole.

Tangi Salaün et Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI