Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les bourses européennes finissent en baisse

Marché : Les bourses européennes finissent en baisse

Les bourses européennes finissent en baisseLes bourses européennes finissent en baisse

PARIS (Reuters) - Les inquiétudes concernant la situation financière de la zone euro, que n'ont pas pu compenser des chiffres jugés encourageants de l'emploi aux Etats-Unis, ont affecté l'euro et les marchés boursiers jeudi. Les Bourses européennes ont fini en baisse alors qu'au même moment, Wall Street semblait indécise.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini en repli de 1,53% ou 48,74 points à 3.144,91 tandis qu'à Francfort, le Dax a perdu 0,25% et qu'à Londres, le Footsie a reculé de 0,78%.

Les bancaires ont pesé sur la tendance, ébranlées par la forte décote annoncée la veille dans le cadre de l'augmentation de capital d'UniCredit. L'indice sectoriel européen a fini en repli de 3,24%. UniCredit a perdu 17,3% à 4,48 euros après avoir chuté de 14,5% mercredi.

En revanche, les valeurs automobiles (+1,1%) et technologiques (+0,7%) ont été recherchées. Nokia a gagné plus de 7%. Credit Suisse a relevé sa recommandation à "surperformer", contre "sous-performer".

A Wall Street, le Dow Jones recule de 0,4% et le composite du Nasdaq avance de 0,2%. L'indice des semi-conducteurs prend 0,7%. Monsanto s'adjuge plus de 5,5%. Le groupe d'agrochimie a fait état jeudi d'un bénéfice supérieur aux attentes au titre du premier trimestre de son exercice 2011-2012, à la faveur d'une expansion de son activité au Brésil et en Argentine et de commandes élevées aux Etats-Unis pour les semailles de printemps.

Les embauches dans le secteur privé ont pourtant fortement augmenté le mois dernier aux Etats-Unis - 325.000 emplois ont été créés - tandis que les demandes hebdomadaires d'indemnisation du chômage sont en diminution et que le nombre prévu de licenciements par les sociétés américaines (près de 42.000) a légèrement reculé en décembre.

Une demande jugée solide lors de l'adjudication par la France d'obligations assimilables du Trésor (OAT) n'a pas non plus suffi à rassurer les investisseurs, qui attendent avec une certaine nervosité les adjudications espagnole et italiennes la semaine prochaine.

L'euro est tombé à moins de 1,28 dollar, son plus bas niveau des quinze derniers mois vis-à-vis du dollar et de la livre sterling et a touché un niveau inédit depuis 11 ans face au yen, dans un climat d'inquiétudes sur la capacité des Etats et des banques de la zone euro à faire face à leurs besoins de financement.

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...