Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes finissent en baisse

Marché : Les bourses européennes finissent en baisse

Les bourses européennes finissent en baisseLes bourses européennes finissent en baisse

PARIS (Reuters) - Les inquiétudes concernant la situation financière de la zone euro, que n'ont pas pu compenser des chiffres jugés encourageants de l'emploi aux Etats-Unis, ont affecté l'euro et les marchés boursiers jeudi. Les Bourses européennes ont fini en baisse alors qu'au même moment, Wall Street semblait indécise.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini en repli de 1,53% ou 48,74 points à 3.144,91 tandis qu'à Francfort, le Dax a perdu 0,25% et qu'à Londres, le Footsie a reculé de 0,78%.

Les bancaires ont pesé sur la tendance, ébranlées par la forte décote annoncée la veille dans le cadre de l'augmentation de capital d'UniCredit. L'indice sectoriel européen a fini en repli de 3,24%. UniCredit a perdu 17,3% à 4,48 euros après avoir chuté de 14,5% mercredi.

En revanche, les valeurs automobiles (+1,1%) et technologiques (+0,7%) ont été recherchées. Nokia a gagné plus de 7%. Credit Suisse a relevé sa recommandation à "surperformer", contre "sous-performer".

A Wall Street, le Dow Jones recule de 0,4% et le composite du Nasdaq avance de 0,2%. L'indice des semi-conducteurs prend 0,7%. Monsanto s'adjuge plus de 5,5%. Le groupe d'agrochimie a fait état jeudi d'un bénéfice supérieur aux attentes au titre du premier trimestre de son exercice 2011-2012, à la faveur d'une expansion de son activité au Brésil et en Argentine et de commandes élevées aux Etats-Unis pour les semailles de printemps.

Les embauches dans le secteur privé ont pourtant fortement augmenté le mois dernier aux Etats-Unis - 325.000 emplois ont été créés - tandis que les demandes hebdomadaires d'indemnisation du chômage sont en diminution et que le nombre prévu de licenciements par les sociétés américaines (près de 42.000) a légèrement reculé en décembre.

Une demande jugée solide lors de l'adjudication par la France d'obligations assimilables du Trésor (OAT) n'a pas non plus suffi à rassurer les investisseurs, qui attendent avec une certaine nervosité les adjudications espagnole et italiennes la semaine prochaine.

L'euro est tombé à moins de 1,28 dollar, son plus bas niveau des quinze derniers mois vis-à-vis du dollar et de la livre sterling et a touché un niveau inédit depuis 11 ans face au yen, dans un climat d'inquiétudes sur la capacité des Etats et des banques de la zone euro à faire face à leurs besoins de financement.

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI