Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Marché : Les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Les bourses européennes dans le vert à la mi-séanceLes bourses européennes dans le vert à la mi-séance

(Reuters) - Les Bourses européennes se sont retournées dans le vert à la mi-séance et Wall Street est attendue en hausse à l'ouverture, l'espoir de voir l'Espagne solliciter prochainement une aide internationale éclipsant des résultats d'entreprises peu encourageants.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,28% à 3.514,38 points à la mi-séance. À Francfort, le Dax évoluait à l'équilibre et à Londres, le FTSE prenait 0,1%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 gagnait 0,4%.

Le secteur bancaire européen affiche parmi les plus belles performances, gagnant 1,11% vers 10h30 GMT.

Veolia Environnement et Suez Environnement reculaient respectivement de 3,7% et de 0,08% après l'annonce ce week-end dans la presse d'un projet de rapprochement avorté entre les deux groupes de services aux collectivités.

Le titre Nexans chute également de 6,5%, pâtissant des anticipations d'une marge opérationnelle moins élevée que prévu au second semestre et d'un chiffre d'affaires stable sur l'ensemble de l'année.

A la hausse, l'action Philips prenait 4,6%, le groupe ayant fait état de ventes et de bénéfices supérieurs aux attentes pour le troisième trimestre.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse.

L'euro continue sa progression, bénéficiant toujours de la victoire du parti du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy en Galice, un scrutin présenté comme un référendum sur la politique d'austérité mise en oeuvre par le gouvernement.

En revanche, le yen est tombé à un plus bas de trois mois contre le dollar, les investisseurs anticipant de nouvelles mesures de soutien à l'économie de la part de la Banque du Japon la semaine prochaine.

Les futures sur Bunds effacent les gains enregistrés plus tôt dans la matinée, réagissant aux déclarations de Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE). Ce dernier a soutenu que l'institut d'émission ferait tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir l'existence de l'euro.

Le Brent se maintient au-dessus des 110 dollars le baril, soutenu par les troubles au Liban et à Gaza, qui font craindre des perturbations dans la production du Moyen-Orient.

Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...