Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses en Europe repartent de l'avant

Marché : Les Bourses en Europe repartent de l'avant

Les Bourses en Europe repartent de l'avantLes Bourses en Europe repartent de l'avant

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont reparties de l'avant lundi après une phase de consolidation, débutant la semaine par une franche hausse avec des progressions marquées pour les indices des ressources de base et des banques.

Les investisseurs ont salué en outre la large majorité obtenue par le mouvement d'Emmanuel Macron à l'issue des élections législatives en France, qu'ils considèrent comme un gage de stabilité politique pour la deuxième économie de la zone euro.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,9% (47,41 points) à 5.310,72 points. À Francfort, le Dax a progressé de 1,07% et à Londres, le FTSE a avancé de 0,81%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a pris 0,92%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,01% et le Stoxx 600 0,86%.

La tendance a été soutenue notamment par les ressources de base, dont l'indice européen a pris 1,67%, avec notamment un gain de près de 3% pour ArcelorMittal, plus forte hausse du CAC 40.

Le secteur bancaire (+1,1%) a profité pour sa part de plusieurs notes positives sur Credit Suisse (+3,4%), Deutsche Bank étant notamment passé à "acheter" sur la valeur.

A Amsterdam, Philips a gagné 6,45%, au plus haut depuis plus de 15 ans, après un article de presse selon lequel le fonds activiste Third Point est en train de monter au capital du groupe.

Sur le marché des changes, le dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises de référence après les propos du président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley, qui a estimé que l'inflation aux Etats-Unis devrait remonter avec les salaires à la faveur de la poursuite de l'amélioration du marché de l'emploi. L'euro revient ainsi vers 1,1163 dollar.

L'issue des législatives en France donne au président Emmanuel Macron une majorité confortable pour mettre en oeuvre ses projets de réformes.

Dans le sillage du second tour de dimanche, le rendement des obligations françaises à dix ans se maintient autour de 0,63%, non loin de son plus bas niveau depuis novembre. L'écart de rendement ("spread") entre l'OAT à 10 ans et le Bund allemand de même échéance se resserre autour de 35 points de base, non loin de ses niveaux de novembre dernier.

De son côté, la livre sterling recule face au dollar mais elle est stable face à l'euro alors que s'ouvrent officiellement ce lundi les négociations entre Londres et Bruxelles sur la sortie du Royaume-uni de l'Union européenne.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street est dans le vert avec un rebond des valeurs technologiques, rendues plus accessibles après deux performances hebdomadaires négatives d'affilée.

Le Dow Jones gagne 0,48%, le Standard & Poor's 0,64% et le Nasdaq 1,17%. Apple (+2,6%) est en tête du Dow après un relèvement d'objectif de cours par un intermédiaire.

(Patrick Vignal, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI