Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les banques centrales ont fait bondir les bourses européennes

Marché : Les banques centrales ont fait bondir les bourses européennes

Les banques centrales ont fait bondir les bourses européennesLes banques centrales ont fait bondir les bourses européennes

PARIS (Reuters) - L'action coordonnée annoncée par les principales banques centrales pour préserver la liquidité sur des marchés secoués par la crise de la dette a fait bondir les Bourses européennes, soutenu l'euro et le pétrole et, par contrecoup, incité aux dégagements sur les placements obligataires-refuge.

L'indice CAC 40 a terminé sur une hausse de 4,22% (127,86 points) à 3.154,62 points après avoir ouvert en baisse sous les 3.000 points.

Londres a gagné 3,16%, Francfort 4,98%, Milan 4,38%.

Du côté des indices paneuropéens, l'Eurofirst 300 a pris 3,60% à 982,02 points et l'Eurostoxx 50 4,31%.

Les valeurs cycliques et financières ont particulièrement bénéficié de l'initiative des banques centrales. Leur annonce contrebalance celle de Standard & Poor's, qui a abaissé mardi soir la note de 15 grandes banques, principalement en Europe et aux Etats-Unis.

L'indice européen des valeurs bancaires a bondi de 4,35%.

Les banques centrales des grandes puissances économiques, notamment la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne, ont annoncé des mesures concertées pour prévenir un éventuel manque de liquidité dans le système financier international.

Par ailleurs, la Banque populaire de Chine (BPC) a réduit le ratio des réserves obligatoires (RO), pour la première fois en près de trois ans, afin d'apaiser les tensions du marché du crédit et de redonner de l'allant à une économie qui connaît son rythme de croissance le moins soutenu depuis 2009.

Les investisseurs sont aussi rassurés par le nombre plus important que prévu de créations de postes dans le secteur privé américain - 206.000 en novembre contre 130.000 attendues - et par un indice PMI des directeurs d'achats de la région de Chicago très supérieur aux attentes. Enfin, les promesses de ventes de logements anciens ont augmenté de 10,4% l'an en octobre, portées par des taux d'intérêt faibles

Réunis à Bruxelles, les ministres des Finances de l'UE sont quant à eux restés vagues sur une éventuelle augmentation des ressources du FMI permettant de venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté, et divisés sur le soutien public nécessaire pour les banques du continent en vue d'éviter une répétition du "credit crunch" de 2008.

Natalie Huet pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI