Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les 3 grands indices us terminent au plus haut

Marché : Les 3 grands indices us terminent au plus haut

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US confirment l'inversion de polarité de la tendance amorcé mardi à moins d'une heure de la clôture: ce n'était pas qu'un feu de paille et Wall Street qui se montrait hésitant en début de séance est repassé dans le vert dès la première demi-heure de cotations et n'a cessé ensuite d'accroître ses gains par petites vagues successives. Au final, les 3 grands indices de référence terminent pratiquement au plus haut du jour avec +1,21% sur le Dow Jones (à 10.940Pts), +1,8% sur le 'S&P' (à 1.144Pts). Mais la vedette des dernières 48H reste le Nasdaq qui s'envole vers 2.460Pts: l'indice 'Composite' qui tutoyait encore les 2.300Pts mardi soir vers 21H engrange pratiquement +7% 'en ligne droite', l'une des plus fortes hausses de la décennie sur un intervalle de 10 heures de cotations.

C'est clairement l'anticipation d'un règlement de la crise grecque qui enlève un poids énorme des épaules des opérateurs... mais la réalité, c'est que si la psychologie du marché semble se retourner, il n'y a encore rien de concret pour justifier une telle euphorie (ce qui n'empêche pas le VIX de se détendre de -7,5% à 37,8).

Une nouvelle 'rumeur' évoque la possibilité pour le FMI de racheter des dettes souveraines dans des cas de stress exceptionnel des marchés... ce qui est exactement le genre de situation qui prévalait il y a 48H: ce serait une manière de plus d'aider la BCE mais il semblerait que l'Allemagne évolue enfin dans le sens souhaité par Olli Rehn sur la question d'un FESF 'modifié' pour contribuer au refinancement des banques.

Pour en revenir aux élément positifs 'tangibles', le moral des investisseurs est remonté vers 16H grâce à un indice ISM des 'services' ressorti à 53, légèrement au-dessus du consensus de 52,8 (le secteur tertiaire ne pâtit guère des turbulences économiques qui obnubilent Wall Street depuis plus de 2 mois).

Autre 'bonne surprise': les chiffres publiés par ADP concernant les créations d'emplois dans le secteur privé au mois de septembre sont ressortis meilleurs qu'attendus (+91.000 au lieu de +75.000... mais il en faudrait +250.000 par mois pour résorber le chômage).

Ces 'bons chiffres' écartent le scénario d'une récession 'dure' aux Etats Unis: les anticipations conjoncturelles des derniers jours s'avérent un peu trop pessimistes puisque l'activité économique ne chute pas de façon mesurable à la lumière de ce qui précède. Ce constat déclenche une remontée de +5,5% du pétrole à 79,7$ le baril sur le NYMEX: c'est de loin le mouvement le plus spectaculaire du jour sur un marché à terme 'de référence' à l'échelle mondiale.

C'est donc sans surprise le secteur parapétrolier/énergie qui termine cette séance en trombe avec Alpha Natural +13%, Marathon Petroleum et Valero +9,2%, Baker Hugues +8%, Joy Global +7,6%, Anadarko +6,4%, Halliburton +6,2%, Range Resources et Peabody +6,1%.

La hausse du 'S&P' a été ralentie par le secteur bancaire qui ne progresse 'que' de +1,5% en moyenne après avoir évolué dans le rouge jusqu'à la mi-séance.

Le Nasdaq a été dopé par RIM +12,3% (rumeurs de rachat par Vodaphone), Yahoo +10,25% (rumeurs de rachat par un groupe chinois, Microsoft a démenti tout intérêt pour le portail), Micron +9,7%, Juniper +8%, Dell +5,9%, Seagate +5,5%, Sandisk +5,3%, Verisign +4,8%, E-Bay +4,1%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI