Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Légère reprise de l'euro mardi midi.

Marché : Légère reprise de l'euro mardi midi.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Un relatif optimisme était de mise pour l'euro sur le marché des changes. Après des séances chahutées, vers 12 heures 30, la monnaie unique européenne prenait 0,46% à 1,2523 dollar.

Cependant, la mesure était de mise du côté de la parité euro/yen (+ 0,14% à 99,5 yens l'euro), et même la neutralité contre la livre sterling (+ 0,04% à 0,8060) et toujours face au franc suisse (- 0,01% à 1,2009).

Comme le rappellent les spécialistes de Saxo Bank, “l'euphorie qui a suivi l'annonce du plan d'aide à l'Espagne a été de courte durée. Les opérateurs veulent maintenant en savoir plus sur son application concrète”. Et ce d'autant plus qu'en attendant, l'agence Fitch a dégradé la notation-crédit des deux plus grandes banques d'Espagne, Santander et BBVA.

Chez IG Markets, on explique qu'“il semblerait que ce soit le FESF et non pas le MES qui finance les 100 milliards d'euros. En effet, le statut de créancier privilégier du MES lui conférerait plus de garanties (dette senior) au détriment des créanciers privés qui pourraient ne plus apporter leur concours à l'Etat espagnol avec en arrière plan l'hypothèse d'un déclenchement des CDS.”

D'ailleurs sur le marché secondaire, le taux porté par les obligations d'Etat espagnoles à 10 ans est ce midi de 6,65%, à deux doigts de la barre des 7% à partir de laquelle l'Etat tend à perdre le contrôle de ses finances publiques.

En outre, l'Espagne n'est pas le seul sujet de préoccupation. Selon Saxo Bank, “les interrogations visent maintenant l'Italie. Les investisseurs se demandent si le pays, dont le système bancaire est également en difficulté, va à son tour demander un plan d'aide pour la recapitalisation de ses banques. Rome a vu ses taux obligataires à dix ans repasser au-dessus des 6%. Ailleurs en Europe, Chypre a lancé un appel d'urgence à l'aide européenne pour recapitaliser ses banques fortement lestées de créances grecques.”

Enfin, l'attentisme devrait rester de mise avant le nouveau scrutin législatif grec prévu dimanche, après que la précédente législature n'ait pu se mettre d'accord sur la formation d'un gouvernement.

Reste qu'aux Etats-Unis, les investisseurs ont accueilli favorablement les déclarations du président de la Federal Reserve Bank of Chicago, Charles Evans, qui a assuré qu'il allait prendre toute une série de mesures pour soutenir la croissance de l'emploi.

Enfin, cet après-midi du côté américain, les cambistes prendront connaissance des prix à l'importation pour le mois de mai, attendus en baisse de 1%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...