Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Légère reprise de l'euro, accalmie en espagne

Marché : Légère reprise de l'euro, accalmie en espagne

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne se reprenait enfin de 0,26% à 1,2401 dollar face au billet vert ce jeudi midi après une longue série de séances négatives. Toujours élevés, les taux d'intérêts sur les fonds d'Etat espagnols à 10 ans se détendent un peu ce midi et s'éloignent ainsi de la barre des 7%. Il n'en reste pas moins qu'un nouveau point bas de deux ans environ a de nouveau été atteint ce matin, à 1,2358 dollar l'euro.

Si l'euro trouvait la ressource pour se reprendre de 0,18% contre le sterling à 0,8003, il demeurait stable face au yen à 97,85 yens l'euro, de même que face au franc suisse (+ 0,04% à 1,2014 franc l'euro).

En un mois de temps seulement, l'euro aura donc perdu 7,8% contre le yen, 6,2% contre le dollar US, et 2% environ contre la livre. Rien à signaler non plus face au franc suisse sur la période, la Banque nationale suisse défendant toujours le seuil des 1,20 franc l'euro.

Selon les analystes de Saxo Banque à propos de la séance d'hier, “les marchés ont chuté à cause des troubles en zone euro puisque (les investisseurs) craignent que la Grèce fasse un défaut désordonné en juin. Or, il est difficile d'estimer quelles seront les conséquences de ce défaut et à quel point la crise se répandra dans les économies périphériques.”

Sur le front espagnol, “le gouvernement a fait marche arrière sur sa volonté de recapitaliser Bankia en y injectant de la dette souveraine. La BCE a nié avoir rejeté le plan et a déclaré qu'elle avait été contactée au sujet de la recapitalisation.”

Pour ne rien arranger, les indicateurs économiques européens de la veille avaient été décevants une fois encore.

Mais parmi les motifs de satisfaction, du moins jusqu'aux résultats du dépouillement, l'Irlande organise le référendum par lequel les électeurs se prononceront sur le “pacte de stabilité renforcé”. 'Les sondages anticipent une victoire du 'oui' à ce référendum. Mais, dans les derniers d'entre eux, les indécis restaient très nombreux, rendant le résultat incertain', souligne Aurel BGC.

A ce facteur d'incertitudes s'ajoutent les résultats incertains des élections législatives françaises, les 10 et 17 juin, et la 2ème édition des législatives grecques, le 17 juin également.

D'ici là, “l'absence de mesures claires et précises sur un plan de sauvetage européen continuera de peser sur la devise commune”, pronostique un spécialiste.

Un cambiste nord-européen souligne que cette séance est aussi la dernière du mois, ce qui pourrait donner lieu à des mouvements inhabituels pour cause d'habillage de bilans.

Ce dernier se fait aussi l'écho des rumeurs sombres qui courent sur le marché. Exemples : les banques espagnoles seraient en train de vendre leurs emprunts d'Etat espagnols pour satisfaire à leurs appels de marge, et la Commission européenne aurait proposé que le Mécanisme européen de stabilité (MES) puisse intervenir directement auprès des banques, et pas seulement auprès des Etats. Applaudie par le marché, cette dernière éventualité doit encore être avalisée et de toute façon, elle prendrait du temps, commente le courtier.

Notons que le taux d'intérêt de l'emprunt d'Etat espagnol à 10 ans est revenu à 6,52%, alors qu'il avait touché les 6,70% hier. Selon le courtier, la baisse quasi-constante de la rémunération du Bund allemand à 10 ans, réputé le plus sûr en Europe, est un évènement 'très significatif' qui traduit 'une panique sur le marché'.

'Avec toutes ces folles rumeurs qui circulent en tous sens, les marchés sont désorientés et attendent que les politiciens ou la banque centrale fassent quelque chose', ajoute le cambiste.

De ce côté de l'Atlantique, le nombre de chômeurs en Allemagne a stagné au mois de mai 2012, selon les données corrigées de variations saisonnières de l'agence fédérale du travail. Pour mémoire, il avait été annoncé en hausse de 19.000 en avril.

Du côté américain, l'après-midi s'annonce riche en statistiques, avec en particulier l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé et la deuxième estimation de la croissance au premier trimestre (attendue à 1,9% contre 2,2% en première lecture).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI