Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le titre petroplus soutenu par l'offre d'assistance de paris

Marché : Le titre petroplus soutenu par l'offre d'assistance de paris

Le titre petroplus soutenu par l'offre d'assistance de parisLe titre petroplus soutenu par l'offre d'assistance de paris

ZURICH (Reuters) - L'action Petroplus se redresse jeudi sur le marché boursier suisse, au lendemain des déclarations des autorités françaises sur leur volonté de soutenir le groupe de raffinage pétrolier, en panne de liquidités.

Vers 11h35 GMT, l'action s'apprécie de 3,03% à 1,70 franc. Elle était tombée à 1,34 franc mercredi après avoir perdu près de la moitié de sa valeur la veille en réaction au gel de lignes de crédit par les banques du groupe.

"Le gouvernement, par le biais de la médiation du crédit, fait tous ses efforts pour aider Petroplus dans ses négociations bancaires, qui sont des négociations complexes incluant plusieurs banques internationales", ont déclaré mercredi dans un communiqué les ministres de l'Economie, François Baroin, et de l'Industrie, Eric Besson.

Le groupe se bat pour sa survie, d'autant que plusieurs négociants ont déjà déclaré avoir interrompu leurs livraisons de peur de ne pas être payé.

Comme le souligne Bank of America-Merrill Lynch dans une étude, si les banques ne se décident pas à rétablir rapidement la ligne de crédit gelée, le groupe pourrait être forcé d'arrêter ses opérations d'ici quelques jours seulement, faute de pétrole à traiter.

Petroplus, premier raffineur indépendant d'Europe, gère cinq raffineries sur le continent, à Coryton en Grande-Bretagne, à Anvers en Belgique, à Petit-Couronne (Seine-Maritime) en France, à Ingolstadt en Allemagne et à Cressier en Suisse.

Selon certains analystes, le groupe va devoir se redimensionner radicalement et se concentrer sur deux raffineries uniquement.

Ces professionnels rappellent que, selon les données publiées par l'entreprise, ce sont les sites français et suisse qui affichaient la plus faible rentabilité au troisième trimestre.

Pascal Schmuck, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...