Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le risque grec mine la confiance, selon toyota europe

Marché : Le risque grec mine la confiance, selon toyota europe

tradingsat

par Helen Massy-Beresford

FRANCFORT (Reuters) - Les craintes croissantes d'un défaut de paiement de la Grèce et le risque d'une suspension de la participation de ce pays à l'euro pourraient bien jouer sur la confiance du consommateur, a déclaré lundi Didier Leroy, directeur des opérations de Toyota Motor en Europe.

S'exprimant à la veille de l'ouverture du Salon de l'automobile de Francfort, Didier Leroy a dit à la presse qu'il escomptait toujours une reprise du marché automobile européen en 2012 et a confirmé l'objectif de profitabilité de la filiale européenne l'an prochain, même s'il a admis que cela serait difficile.

Même si le marché grec n'est pas significatif en termes de ventes automobiles, "le problème est celui de l'impact potentiel à un niveau paneuropéen", a-t-il expliqué.

"Quel est l'impact en termes de confiance dans l'économie et quel est l'impact en termes de gouvernance?" s'est-il interrogé.

"Nous sommes très prudents et nous suivons de près ce qui se passe tous les jours", a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, Toyota envisage un retour au million de véhicules vendus en Europe d'ici 2013 et Didier Leroy prédit que les hybrides, comme la Prius, représenteront 20% des ventes du groupe dans les deux ou trois ans à venir, contre 10% environ actuellement.

Toyota a vendud 808.000 véhicules en Europe en 2010 contre un pic de 1,2 million en 2007, avant la crise financière de 2008.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI