Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le projet de bp avec rosneft expire sans accord

Marché : Le projet de bp avec rosneft expire sans accord

tradingsat

par Vladimir Soldatkin et Tom Bergin

MOSCOU/LONDRES (Reuters) - Les ambitions de BP en Arctique ont subi un sérieux revers après que le géant britannique a annoncé mardi qu'aucune solution n'avait été trouvée concernant son projet d'alliance avec le groupe public russe Rosneft dans l'exploration pétrolière.

Scellé en janvier, l'accord sur un échange d'actions de 16 milliards de dollars (11,2 milliards d'euros) expirait lundi à 23h00 GMT et le principal obstacle à sa concrétisation, à savoir l'opposition des actionnaires russes de la coentreprise de BP en Russie, TNK-BP, n'a pu être levé à temps.

Le groupe pétrolier britannique a précisé que les discussions avec Rosneft allaient se poursuivre malgré l'expiration de cet accord.

"BP reste attaché à la Russie, à un travail constructif avec (le consortium d'actionnaires russes) AAR au sein de TNK-BP et à nos bonnes relations actuelles avec Rosneft", a déclaré son directeur général Bob Dudley dans un communiqué.

Une source proche de Rosneft a néanmoins dit à Reuters que le groupe russe allait se retirer du projet avec BP et chercher de nouveaux partenaires pour explorer des champs en mer de Kara, dans l'Arctique. Rosneft discute avec Exxon Mobil, Royal Dutch Shell, Chevron et des compagnies chinoises, a-t-on ajouté.

COUP DUR

Ce revirement est un coup dur pour BP, qui considérait cette nouvelle coentreprise russe comme un élément clé de son redressement après l'accident de sa plateforme dans le Golfe du Mexique l'an dernier.

Néanmoins, l'action BP grimpait de 1,35% vers 10h20 GMT à la Bourse de Londres, surperformant l'indice Stoxx Europe 600 de l'énergie qui gagnait 0,86%. Certains analystes estiment en effet que BP aurait payé cher le rachat des parts du consortium Alfa-Access-Renova (AAR), qui détient la moitié du capital de TNK-BP, troisième groupe pétrolier russe.

"La réalité, c'est qu'ils auraient sans doute dû verser de l'argent avec une prime aux membres d'AAR (...) Ce n'est pas arrivé, donc en fait c'est une nouvelle positive", a dit un analyste qui n'a pas souhaité être identifié.

AAR avait contesté en justice l'échange d'actions entre BP et Rosneft, poussant les deux groupes à proposer de racheter la participation détenue par ces actionnaires.

Aucun accord n'a pu être trouvé avec AAR, a rapporté une source au fait des discussions, malgré une dernière offre de BP et Rosneft en numéraire et en actions.

La source proche de Rosneft a souligné qu'AAR a refusé une offre de 32 milliards de dollars pour vendre ses parts, dont 9 milliards en titres BP.

Selon une source proche de BP, le groupe britannique espère toujours pouvoir racheter la participation qui lui manque dans TNK-BP, même si aucun calendrier n'a été fixé.

Par ailleurs, le géant pétrolier a annoncé s'être mis d'accord avec Perenco UK pour lui céder sa participation dans les champs Wytch Farm, Wareham, Beacon et Kimmeridge, pour 610 millions de dollars en numéraire.

Ces cessions entrent dans le cadre du plan de désinvestissement de 30 milliards de dollars d'ici fin 2011 engagé par BP.

Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI