Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le président allemand critique les rachats de la bce

Marché : Le président allemand critique les rachats de la bce

Le président allemand critique les rachats de la bceLe président allemand critique les rachats de la bce

LINDAU, Allemagne (Reuters) - Le président allemand Christian Wulff a mis en doute mercredi la légalité du programme de rachat d'obligations souveraines de la Banque centrale européenne (BCE), mettant en évidence la forte opposition que rencontre cette mesure en Allemagne.

La banque centrale a réactivé son programme début août pour apaiser les fortes tensions sur le marché obligataire en Italie et en Espagne, malgré l'opposition des deux membres allemands de son conseil des gouverneurs, Jens Weidmann et Jürgen Stark.

"Je considère l'acquisition massive d'obligations d'Etats par le biais de la Banque centrale européenne comme étant légalement contestable", a déclaré Christian Wulff lors d'une conférence d'économistes à Lindau, en Bavière.

Le président allemand, dont le rôle est en grande partie protocolaire, a cité un article du Traité de l'Union européenne qui interdit à la BCE de racheter des obligations directement auprès des Etats, c'est-à-dire sur le marché primaire.

"Cette interdiction a du sens uniquement si les responsables ne la contournent pas avec de vastes achats sur le marché secondaire", a-t-il ajouté.

"L'achat indirect d'obligations d'Etat est plus coûteux que (l'achat) direct (...). Encore une fois, les acteurs des marchés financiers engrangent des commissions sans aucun risque."

Eva Kühnen, Jean Décotte pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI