Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le portugal annonce de nouvelles mesures d'économies

Marché : Le portugal annonce de nouvelles mesures d'économies

Le portugal annonce de nouvelles mesures d'économiesLe portugal annonce de nouvelles mesures d'économies

par Sergio Gonçalves

LISBONNE (Reuters) - Le Portugal a annoncé vendredi des mesures d'économies supplémentaires afin de se donner une plus grande marge de manoeuvre pour atteindre son objectif de ramener cette année son déficit budgétaire à 4,6% du produit intérieur brut (PIB).

Le ministre des Finances, Fernando Teixeira dos Santos, a énuméré une série de mesures comprenant notamment une réduction des dépenses de santé et d'aide sociale et le report de projets d'infrastructures.

"Par précaution, les mesures de consolidation (des comptes publics) vont être renforcées, ce qui aura pour effet un impact supplémentaire de 0,8% (du PIB)", a-t-il dit à des journalistes, quelques heures avant un sommet de la zone euro consacré aux moyens d'enrayer la crise de la dette.

Le ministre a ajouté que le gouvernement portugais chercherait à renforcer les réformes structurelles, notamment celle du marché du travail pour lequel il a l'intention de diminuer les indemnités de licenciement.

Le Portugal prévoit de ramener son déficit budgétaire à 3% du PIB l'année prochaine, puis à 2% en 2013.

Les marchés financiers ont peu réagi à ces annonces.

"Je pense que cela montre que le Portugal essaie toujours désespérément de prouver qu'il a la volonté politique de mettre en place ces mesures douloureuses", commente Colin Ellis, économiste chez BVCA à Londres.

"Cependant, les taux d'intérêt qu'il paie sur le marché sont insoutenables et il y a toujours un certain risque qu'il ait recours à une aide à un moment donné", ajoute-t-il.

RENDEMENT RECORD

La pression du marché obligataire s'est accentuée cette semaine sur le Portugal pour que ce pays se résolve à être le troisième de la zone euro à recourir à une aide internationale, après l'Irlande et la Grèce. Le rendement du papier à 10 ans a été porté à un record depuis la création de l'euro, au-dessus de 7,5%, un niveau que Lisbonne considère insoutenable.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn a salué les mesures supplémentaires annoncées par le Portugal, estimant qu'elles sont suffisantes pour atteindre l'objectif d'un déficit de 4,6% du PIB, qu'elles aideront le pays à reprendre le contrôle de sa dette et qu'elle mettront un terme aux incertitudes.

Olli Rehn a aussi estimé que ces mesures ouvraient la voie à une augmentation des capacités de prêt du Fonds européen de stabilité financière (FESF) ainsi qu'à un élargissement des missions du fonds d'urgence européen.

Malgré son insistance à affirmer qu'il n'a pas besoin d'aide, le Portugal a pressé les dirigeants de l'Union européenne d'établir un ensemble de mesures pour résoudre la crise de la dette.

Les dirigeants de la zone euro réunis ce vendredi à Bruxelles doivent chercher un accord pour limiter à l'avenir les dettes souveraines, mais ils devraient maintenir la pression sur le Portugal pour que ce dernier assainisse ses finances.

Si un consensus se dégage vendredi, un accord formel ne pourra pas être scellé sans le feu vert des Vingt-Sept, d'abord lors d'une réunion des ministres européens des Finances lundi puis lors d'un sommet européen les 24 et 25 mars, où la réponse "globale" à la crise de la dette préparée depuis le début de l'année doit être présentée.

Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...