Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le pétrole restera cher pour goldman sachs et l'aie

Marché : Le pétrole restera cher pour goldman sachs et l'aie

Le pétrole restera cher pour goldman sachs et l'aieLe pétrole restera cher pour goldman sachs et l'aie

BERLIN/FRANCFORT (Reuters) - Les cours élevés du pétrole pourraient flamber hors de tout contrôle en cas de nouveau choc similaire à celui enregistré en Libye, estime un gérant de fonds de Goldman Sachs, tandis que l'économiste en chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime pour sa part que les cours resteront élevés.

"L'ère du pétrole bon marché est révolue (...)", a déclaré Fatih Birol, de l'AIE, lors d'une conférence à Berlin.

Mercredi, les cours du Brent se négociaient au-dessus de 116 dollars le baril, en réaction aux attaques mercredi par les forces pro-Kadhafi du terminal pétrolier de Marsa el Brega, premier signe d'une contre-offensive dans l'est de la Libye, région passée aux mains des insurgés.

L'AIE a assuré que l'Arabie saoudite, premier pays exportateur de pétrole, était capable de pallier toute interruption des exportations en provenance de Libye. Douzième pays exportateur de pétrole, la Libye livrait jusqu'ici 1,6 million de barils par jour.

Mais ces interruptions menacent toutefois de sérieusement entamer les capacités excédentaires de l'Opep, inférieures à cinq millions de barils par jour, mobilisées en cas de pénurie.

"Si nous devions faire face à un nouveau choc de l'offre, qui sait jusqu'où les cours du pétrole s'envoleraient", a déclaré à Reuters Edward Perkin, directeur des investissements au département européen actions de Goldman Sachs Asset Management.

RÉPERCUSSIONS INQUIÉTANTES EN EUROPE

Se montrant particulièrement inquiet pour l'Europe, Fatih Birol a précisé que si les cours se maintenaient à leurs niveaux, le coût du pétrole pour l'Europe serait supérieur à 2008, une année record pour les cours.

"L'Europe est le maillon faible de la reprise économique" a-t-il ajouté.

"En Europe, 75% des prix du gaz sont liés aux cours du pétrole. Dans quelques mois, les prix du gaz vont augmenter."

Ces dernières semaines, les cours du pétrole ont grimpé en réaction aux manifestations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, deux régions productrices susceptibles d'augmenter leurs productions dans les années à venir, souligne Fatih Birol.

"Dans le contexte actuel, ces investissements pourraient être différés pour un certain nombres d'années, conséquence de la hausse des coûts et (...) des risques accrus pour les investisseurs locaux et internationaux."

Christoph Steitz et Rene Wagner, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...