Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le marché du luxe devrait croître de 8% en 2011, selon bain & co

Marché : Le marché du luxe devrait croître de 8% en 2011, selon bain & co

Le marché du luxe devrait croître de 8% en 2011, selon bain & coLe marché du luxe devrait croître de 8% en 2011, selon bain & co

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le marché mondial du luxe devrait croître de 8% à taux de changes constants en 2011, après une hausse de même ampleur en 2010, porté par un moteur asiatique toujours puissant mais aussi par une forte demande dans les pays matures d'Europe et d'Amérique du Nord, estime Bain & Co dans sa dernière étude annuelle.

Le cabinet de conseil, qui anticipait à l'automne dernier une progression du marché limitée à 3%-4% à taux constants pour 2011, a révisé à la hausse ses prévisions après la publication, par les grands acteurs du secteur comme LVMH, Richemont ou PPR, de chiffres d'affaires au premier trimestre nettement supérieurs aux attentes.

"Avec une dynamique très forte aux Etats-Unis et en Europe, une poursuite de la croissance en Chine et dans d'autres pays comme la Russie, le Brésil ou le Moyen Orient, les ventes du luxe devraient atteindre 185 milliards de dollars en 2011", soulignent les auteurs du rapport.

L'an dernier, le chiffre d'affaires mondial du secteur a atteint 172 milliards de dollars, affichant une hausse de 8% à taux constants, alors que Bain & Co avait anticipé une croissance de seulement 6%.

Pour les années 2011-2014, le cabinet de conseil table sur une croissance moyenne annuelle du marché du luxe limitée à 5%-6% par an, un chiffre inférieur aux prévisions des analystes financiers qui anticipent souvent une progression à deux chiffres pour les ventes du secteur.

Après le trou d'air de 2009, où les ventes avaient reculé de 11% en pleine crise, le luxe profite d'un remarquable rebond de la demande, tiré par une forte demande en Chine, en Amérique latine ou en Russie, par l'explosion des flux touristiques, mais aussi par la reprise de la consommation en Europe et aux Etats-Unis, qui a surpris les analystes.

Les détaillants interrogés par Bain ont exprimé une "grande confiance" dans les perspectives de consommation.

"La clientèle du luxe a signé un brillant retour", souligne Claudia D'Arpizio, un des auteurs de l'étude.

Si les Etats-Unis restent le premier marché mondial du luxe (estimé à 48 milliards de dollars), la "grande" Chine (incluant Hong Kong, Macao et Taïwan) talonne le Japon (18 milliards d'euros) avec un marché estimé à 17,6 milliards.

La clientèle chinoise - celle qui achète dans le pays mais aussi celle qui voyage - a déjà pris la deuxième place sur le podium mondial derrière la clientèle américaine.

Au Japon, où le marché du luxe décline depuis 2007, la baisse devrait se poursuivre, dans un marché affecté par le séisme et le tsunami qui ont ravagé le nord-est du pays. Le cabinet de conseil anticipe une baisse de 5% du marché du luxe nippon cette année.

Avec la contribution d'Astrid Wendlandt, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI