Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le krach rampant s'accélère, le cac 40 au tapis sous 3400 pts

Marché : Le krach rampant s'accélère, le cac 40 au tapis sous 3400 pts

Le krach rampant s'accélère, le cac 40 au tapis sous 3400 ptsLe krach rampant s'accélère, le cac 40 au tapis sous 3400 pts

(Tradingsat.com) - La timide tentative de rebond observée jeudi matin dans les premiers échanges a tourné court. Après avoir ouvert au plus haut du jour, l'indice parisien a finalement terminé très près du plus bas, chutant de 3,90% à 3320,35 pts. Le CAC 40 a ainsi aligné aujourd'hui une neuvième séance de baisse consécutive, retombant sur ses niveaux de juillet 2009.

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et Jean-Claude Trichet, patron de la BCE, ont été totalement impuissants aujourd'hui à rassurer les investisseurs sur la question lancinante des dettes souveraines. Le premier a invité à « une rapide réévaluation des éléments relatifs au Fonds européen de stabilité financière (FESF) », tandis que le second a pris la décision de procéder à de nouveaux achats sur le marché de la dette.

Les inquiétudes restent vives par ailleurs sur l'évolution de la croissance mondiale, après la récente publication d'indicateurs économiques mitigés outre-Atlantique. L'enquête ISM non-manufacturier a en effet atteint son plus bas niveau depuis 17 mois et l'ISM manufacturier est au plus bas depuis 2 ans, ce qui alimente aujourd'hui le débat sur le risque de rechute de l'économie américaine au second semestre, certains experts évoquant même le risque d'un possible « double dip » que l'on croyait pourtant écarté depuis de nombreux mois. Et les mesures de relance budgétaires qui pourraient être jugées nécessaires dans ce contexte risquent d'être difficiles à mettre en oeuvre au vu des niveau de dette publique atteints de part et d'autre de l'Atlantique...

Le krach rampant en vigueur depuis plusieurs jours s'est donc accéléré jeudi sans épargner personne, toutes les composantes du CAC 40 ayant finalement perdu du terrain.

Lanterne rouge : Veolia Environnement. Le cours de bourse du numéro un mondial des prestations de services à l'environnement a dévissé de 19%, à un plus bas historique de 11,60 euros après la publication de résultats semestriels clairement inférieurs aux attentes du consensus. La baisse du dividende laissée entendre par le management de l'entreprise lors de la conférence de présentation des résultats constitue l'autre élément sanctionné aujourd'hui par le marché.

Les financières ont encore une fois été à la peine, y compris AXA (-2,7% en clôture) dont les résultats semestriels ont pourtant reçu un accueil initial positif. L'assureur a annoncé un quadruplement de son résultat net à 4 milliards d'euros et confirmé ses objectifs 2015. Du côté des bancaires, Société Générale a abandonné plus de 6% à 27,7 euros, au lendemain d'une chute de 9% consécutive la publication de comptes trimestriels décevants assortis d'un « profit warning ». BNP Paribas a reculé de 2,8% (à 40,6 euros), Crédit Agricole de 4,4% (à 7,1 euros) et Natixis de 5,2% à 2,8 euros.

Les pétrolières ont souffert également. Vallourec a plongé de 6,2% à 63,9 euros, et les scores hors CAC 40 de CGG Veritas (-9% à 18,4 euros) et Technip (-8,2% à 64,6 euros) ne sont pas plus flatteurs. Parallèlement, les cours du pétrole poursuivent leur repli. Le baril WTI perd près 4% près des 88 dollars, tandis que le Brent abandonne 3,5 dollars à 109,8 dollars, face aux craintes sur l'évolution de la croissance mondiale. Des inquiétudes que la hausse de 1 million de barils des stocks de pétrole annoncée hier par le département américain de l'énergie a renforcées hier.

En « haut » de classement, France Télécom (-1,55% à 13,6 euros), Essilor (-1,5% à 52,9 euros) et Danone (-2,2% à 48,2 euros) ont limité la casse…

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...