Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le japon demande à l'europe de faire plus sur la dette

Marché : Le japon demande à l'europe de faire plus sur la dette

Le japon demande à l'europe de faire plus sur la detteLe japon demande à l'europe de faire plus sur la dette

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, estime que les gouvernements européens doivent faire des efforts plus importants pour "apaiser les inquiétudes face à la crise (dans la zone euro) en adoptant une approche plus forte et plus précise".

Dans un entretien accordé au Financial Times, Noda exprime son inquiétude de voir le phénomène de la crise de la dette avoir des effets contagieux.

"Nous ne sommes pas épargnés par le danger", affirme le chef du gouvernement nippon dans le FT. "Pour le moment, la chose la plus importante est de s'assurer que la menace ne gagne pas l'Asie et l'économie mondiale", ajoute-t-il.

Le Japon détient actuellement un peu plus de 20% des 10 milliards d'euros en obligations émises par le fonds de relance européen.

Ancien ministre des Finances devenu Premier ministre le mois dernier, Noda précise que Tokyo va continuer à soutenir le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Vendredi, le FESF avait sollicité le soutien de la Chine pour tenter de résoudre la crise de la dette dans la zone euro en demandant à Pékin d'acquérir des obligations émises par le fonds, aucune résolution rapide de la crise n'étant perceptible.

Klaus Regling, le patron du FESF, se trouvait à Pékin pour rencontrer des dirigeants chinois au lendemain de l'accord obtenu aux forceps et qui ne résoud pas la situation de l'Italie et de l'Espagne soumises à la pression des marchés financiers.

Dès l'obtention de l'accord, le président Nicolas Sarkozy a estimé que la Chine avait un "rôle majeur à jouer" dans cette crise qui dure depuis deux ans.

Ralph Gowling, Pierre Sérisier pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI