Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le dow jones termine avec un modeste gain de +1,3%

Marché : Le dow jones termine avec un modeste gain de +1,3%

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'euphorie qui régnait vers 20H15 (heure française) s'est brusquement dissipée au cours des 90 minutes qui ont suivi la diffusion de nouvelles rumeurs de désaccord entre européens sur la mise en oeuvre de mécanismes permettant d'éviter une contagion de la crise grecque à l'ensemble des pays membres de l'Eurozone.

Le Dow Jones a vu à un moment son avance fondre de +2,8% à +0,8% pour en terminer sur un modeste gain de +1,3% à 11.190Pts.

Le 'S&P' clôture en hausse de +1,1% à 1.175 après avoir tutoyé les 1.200Pts (1.196Pts au plus haut) et le Nasdaq engrange +1,2%, sous les 2.555Pts testés dès l'ouverture.

Le marché demeure vulnérable à toute bribe d'information venant réveiller les craintes d'un enlisement du plan de sauverage de la Grèce (alors même que Georges Papandreou est venu plaider ce mardi soir la cause de son pays devant les parlementaires à Berlin qui devraient approuver par référendum l'accord du 21 juillet portant sur 120MdsE d'aide à Athènes).

De nouvelles déclarations de Wolfgang Schaüble tentent d'écarter toute spéculation sur le renforcement du FESF dont la 'force de frappe' -jugée pourtant beaucoup trop limitée- serait maintenue à 440MdsE, les Allemands refusant d'y injecter un Euro de plus.

Ils sont pratiquement les seuls à considérer qu'un 'upgrade' du FESF (un doublement de la taille du Fonds serait appréciée des marchés et de nombreux experts de Bruxelles) est une 'idiotie'... et Mr Schaüble ajoute que les américains peuvent se garder leurs conseils en matière de résolution des problèmes de dette, dans la mesure où ils ont été incapables d'avancer sur ce sujet au milieu de l'été (il fait allusion au calamiteux psychodrame autour de l'extension du plafond des déficits US durant tout le mois de juillet).

Si les actions n'ont pas tenu toutes leurs promesses de la mi-journée, le pétrole en revanche n'a rien lâché et en termine pratiquement au plus haut (le WTI grimpe de +4,5% à 83,75$ sur le NYM%EX). Cette hausse du baril a soutenu le secteur de l'énergie avec QP Resources +6,2%, Range +5,7%, Joy Global +5,2%, Dow Chemical +4,4%, Halliburton +2,5%.

Les soupçons de cacophonie en Europe ont impacté le secteur bancaire qui finit en ordre dispersé avec Bank of America -1,8%, Zions et US Bancorp -1,2%, AMEX -1%, Citigroup +1%, Morgan Stanley +2,45%.

Le Nasdaq a été soutenu par Sears +6,6%, Monster +4,9%, Akamai +4,7%, RIM +4,5%, Juniper et Citrix +4,4%, Baidu +4,1%, Applied Materials +4%, Cognizant +3,8%, Dell +2,85%. Quelques replis ont affecté les ténors du secteur 'multimédia' avec Netflix -3,6% (malgré l'accord avec Disney/Pixar), Amazon -2,5%, Micron -1,8%, MEMC -1,7%, Yahoo -1,4%, Apple -1% (la guerre des tablettes déclenchée par Amazon s'avère préjudiciable aux 2 grands rivaux US).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI