Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le déficit budgétaire 2010 de la grèce a dépassé 10% du pib

Marché : Le déficit budgétaire 2010 de la grèce a dépassé 10% du pib

Le déficit budgétaire 2010 de la grèce a dépassé 10% du pibLe déficit budgétaire 2010 de la grèce a dépassé 10% du pib

WASHINGTON (Reuters) - Le déficit budgétaire de la Grèce a été probablement supérieur à 10% du produit intérieur brut (PIB) en 2010, ce qui devrait rendre nécessaires de nouvelles mesures d'austérité, a prévenu vendredi Lucas Papademos, conseiller du Premier ministre.

"Je ne connais pas le chiffre définitif mais je pense qu'il sera au-dessus de 10 (pour cent du PIB)", a déclaré l'ex-vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) qui se trouvait à Washington au Center for Strategic and International Studies (CSIS).

Son estimation concorde avec l'information rapportée jeudi en exclusivité par Reuters selon laquelle le déficit grec a dépassé 10% du PIB l'an dernier, soit un chiffre nettement plus élevé que les précédentes estimations.

La prévision officielle de la Grèce était de 9,4% du PIB. Et sa "troïka" de prêteurs, la BCE, la Commission européenne et le Fonds monétaire international estimaient pour leur part le déficit à 9,6%.

Devant les journalistes, Lucas Papademos a estimé dit que la Grèce devrait prendre des mesures supplémentaires cette année pour réduire son déficit, même si cela devait conduire à un nouveau choc économique à court terme.

"Je pense que compte tenu de l'ampleur du problème, l'ajustement supplémentaire exigé pour compenser le probable dépassement par rapport à la précédente estimation devrait être décidé le plus tôt possible", a-t-il dit.

Il a toutefois exclu une restructuration de la dette grecque qui imposerait des pertes aux investisseurs. Ce n'est pas nécessaire et pas souhaitable, a-t-il indiqué.

Son premier choix en matière de restructuration est de "ne rien faire" et de mener le programme d'austérité jusqu'au bout. Le Premier ministre George Papandréou s'y est engagé, a-t-il rappelé.

Le ratio dette sur PIB de la Grèce va également augmenter pour atteindre plus de 150% dans les deux prochaines années pour ensuite baisser à nouveau.

"L'actualité sur le front de la dette va empirer avant de s'améliorer, mais elle va s'améliorer", a-t-il insisté.

David Lawder, Florent Le Quintrec et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...