Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le chômage recule pour le quatrième mois consécutif

Marché : Le chômage recule pour le quatrième mois consécutif

Le chômage recule pour le quatrième mois consécutifLe chômage recule pour le quatrième mois consécutif

PARIS (Reuters) - Le chômage a reculé pour le quatrième mois consécutif en avril en France mais la situation des seniors et des chômeurs de longue durée s'est encore dégradée, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de l'Emploi et Pôle Emploi.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a ainsi baissé de 10.900 (-0,4%) en France métropolitaine pour s'établir à 2.669.100, soit un quatrième mois de baisse d'affilée.

En ajoutant les personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 0,2%, soit -6.300 personnes, pour atteindre 4.039.100. Ce chiffre avait légèrement progressé en mars.

En ajoutant les départements d'Outre-mer, le nombre d'inscrits en catégories A, B et C est de 4.301.200.

Sur un an, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi est de 0,2% pour la catégorie A et de 3,3% pour les catégories A, B, C.

"Cette baisse continue du nombre de demandeurs d'emploi depuis le début de l'année constitue une tendance solide et positive", déclare le ministre du Travail et de l'Emploi, Xavier Bertrand, dans un communiqué. "Ces résultats confirment que notre pays a amorcé la sortie de crise."

LES PLUS FRAGILES RESTENT LES PLUS TOUCHÉS

L'amélioration touche les hommes comme les femmes et toutes les personnes de moins de 50 ans.

En revanche, la situation continue de se dégrader pour les personnes âgées de 50 ans et plus, avec une hausse de 0,7% des demandeurs d'emploi en catégorie A et de 0,9% pour les catégories A, B, C. Pour ces personnes, la hausse sur un an est de 12,9% en catégorie A et de 14,1% pour les catégories A, B, C.

Autre point noir, la hausse de 0,1% du nombre de chômeurs de longue durée, c'est-à-dire inscrits au chômage depuis un an ou plus, un nombre qui progresse de 11,0% sur un an.

La dégradation de la situation des seniors et chômeurs de longue durée contrastait déjà en avril avec l'amélioration constatée par ailleurs.

"Arrêtons de parler de sortie de crise !", déclare la CGT. "Personne ne parle des victimes de la crise, qui s'enlisent aujourd'hui dans le chômage de longue durée", ajoute le syndicat dans un communiqué, citant également la hausse du chômage des seniors.

"En dépit des annonces, cette catégorie de chômeurs connaît de plus en plus l'exclusion du marché du travail, la précarité et la pauvreté. Et le recul de l'âge de départ à la retraite ne fera qu'accentuer ce phénomène", poursuit la CGT.

Les offres collectées par Pôle emploi ont augmenté de 1,9%, soit +3,5% sur un an, avec une hausse de 0,6% des emplois dits durables (plus d'un an) et de 5,3% des emplois temporaires (un à six mois). Les offres d'emplois occasionnels sont en baisse.

Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...