Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le cac termine stable après les chiffres us

Marché : Le cac termine stable après les chiffres us

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street affiche de nouveau -0,4% à -0,5% à la mi-séance, ce qui correspond au recul initial des indices US.

Ils avaient réduit leurs pertes à -0,1 ou -0,2% vers 17H30 car les opérateurs se reprennent à espérer des déclarations 'encourageantes' de la part de Ben Bernanke mercredi et jeudi devant le Congrès américain.

le patron de la FED pourrait faire allusion à un assouplisement monétaire cet automne, prenant pour prétexte la dégradation du marché du travail.

Après avoir cédé autour de -0,4% en moyenne durant les 7 premières heures de cotationbs, Paris termine à l'équilibre à l'issue d'une séance particulièrement creuse (1,3MdsE échangés en séance, 1,7MdsE après le 'fixing').

L'Euro-Stoxx50 recule de -0,3% avec de fortes disparités puisque la bourse d'Amsterdam grappille +0,35%, Francfort reste stable (+0,15%) tandis que Madrid chute de -2% (de nombreuses manifestations anti-austérité se multiplient dans le pays).

Les indices US résistent bien -une fois de plus- (grâce) à la publication de mauvais chiffres aux Etats Unis à 14H30: le fléchissement de la consommation des ménages US se confirme au 2ème trimestre, les ventes au détail aux Etats-Unis ont baissé de 0,5% en juin par rapport au mois précédent, là où le consensus visait au contraire une hausse, de l'ordre de 0,2%.

Le Département du Commerce indique qu'en dehors du secteur automobile, les ventes au détail se sont contractées de 0,4% en mai comme en juin, alors que les économistes attendaient une certaine stabilité le mois dernier. Ces 'stats' décevantes ont également comme mérite de provoquer un net sursaut de l'Euro (de 1,2170$ vers 1,22650$) du fait de la résurrection des spéculations sur le lancement d'un 'QE-3' par la FED d'ici la rentrée de septembre.

A Paris, le CAC40 recule de -0,03% seulement alors que le FMI dit redouter un risque de ralentissement brutal de la croissance en Chine tandis que la récession va se poursuivre en Espagne l'an prochain.

Par ailleurs, on apprenait dès vendredi matin que le PIB de Singapour avait baissé de 1,1% au deuxième trimestre 2012. Pour IG Markets, 'le brusque retournement de la croissance de Singapour reflète la réalité du ralentissement économique en Asie. La ville-Etat est une plateforme du commerce international et dépend beaucoup des flux commerciaux Europe-Asie'.

Sur le front des valeurs, Michelin signe la plus forte hausse du CAC40, s'adjugeant 2,5% à 51,24 euros, à la faveur d'un relèvement d'objectif de cours de HSBC. Le courtier a relevé sa cible de 62 à 64 euros, mettant en avant le modèle d'activité défensif du fabricant de pneumatiques.

Peugeot subissait symétriquement la plus forte baisse du SBF-120 avec -7% au final et un nouveau plancher historique intraday de 6,00E (cela devient le plus gros sinistre boursiers depuis l'effondrement d'Alstom en 2002/2003). Outre le caractère spectaculaire et socialement douloureux du plan présenté jeudi dernier, les hedge funds spéculatifs ont accumulé depuis des semaines des positions vendeuses massives sur le titre, bien au-delà des 5% du capital: ils comptaient sur l'éclatement d'une polémique entre PSA et le gouvernement pour faire effondrer le cours... et tout le monde est tombé dans le piège.

De nouvelles ventes à découvert instaurent le même genre de climat technique (krach rampant) que sur les bancaires 4 ans auparavant.

Alcatel-Lucent perdait 4% (vers 1,1350E), plombé par les signaux de ralentissement des investissements en Chine... qui pourraient toucher également les réseaux télécom. PPR reculait de -1,3% et les valeurs bancaires de -0,8% en moyenne

Accor avançait de 0,95% à 25E après l'annonce de l'acquisition du parc hôtelier sud-américain de Grupo Posadas, une opération visant à renforcer sa position sur les marchés émergents.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...