Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le cac 40 trébuche avec le pétrole et les craintes sur l'europe

Marché : Le cac 40 trébuche avec le pétrole et les craintes sur l'europe

Le cac 40 trébuche avec le pétrole et les craintes sur l'europeLe cac 40 trébuche avec le pétrole et les craintes sur l'europe

(Tradingsat.com) - L'envolée des prix du pétrole et le retour des craintes sur la dette des pays de la zone euro ont pesé lundi sur les marchés financiers. Malgré l'actualité fusions acquisitions entourant le secteur du luxe (LVMH/Bulgari) et la bonne tenue des valeurs technologiques, l'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,74% à 3 990 points. Le baril de light sweet crude a continué à grimper, en direction des 106$ à New York, alors que les tensions restent vives au Moyen Orient où la situation en Libye inquiète toujours les opérateurs. En Europe, Moody's a sanctionné la Grèce en abaissant sa note de 'Ba1' à 'B1' avec une perspective négative.

LVMH (+1,3%). Le leader mondial des produits de luxe va acquérir la participation de contrôle détenue par la famille (51%) dans le capital de la société Bulgari et lancera une offre publique d'achat au prix de 12,25 euros par action sur les actions détenues par les actionnaires minoritaires. Les membres de la famille Bulgari détiendront près de 3,5% du capital de LVMH et deviendront le deuxième actionnaire familial du groupe français. En mettant la main sur l'italien Bulgari, "LVMH double quasiment la taille de son pôle horlogerie" et "distance ses principaux rivaux (Richemont et Swatch) en termes de taille globale mais est encore loin dans le domaine de la joaillerie", a commenté lundi la société de gestion de portefeuille Delubac AM, actionnaire de Bulgari et de LVMH à travers son fonds Delubac Exceptions. La transaction annoncée ce matin par LVMHpour prendre le contrôle de l'italien Bulgari est une très belle opération, estime le gérant Gérard Moulin.

Alcatel-Lucent (+3,8%). Une fois encore, Alcatel-Lucent a terminé en tête des plus fortes progressions du CAC 40. L'engouement autour du groupe franco-américain s'explique par un regain d'optimisme suite à la dernière publication trimestrielle, largement supérieure aux attentes des analystes. Le meilleur trimestre depuis sa fusion il y a quatre ans, avait d'ailleurs souligné Goldman Sachs. Porté la semaine dernière par des rumeurs d'intérêt de la part d'une firme chinoise et une note positive de Barclays, le titre grimpe en matinée de plus de 3% et franchit la barre symbolique des 4 euros, au plus haut depuis septembre 2008. Notons que la banque privée d'outre-Rhin Berenberg a relevé ce lundi sa recommandation de "Vendre" à "Achat" sur Alcatel-Lucent, avec un objectif de cours porté de 1,7 à 4,4 euros.

Bouygues (+0,7%). Citigroup a relevé son objectif de cours de 40 à 43 euros tout en confirmant une recommandation à l'achat. Citi se dit aujourd'hui optimiste sur les perspectives du groupe pour 2011 et voit plusieurs raisons d'être haussier sur le titre. L'analyste anticipe un rebond des marges dû à la restructuration mise en place chez Colas en 2010, et estime que la bonne surprise pourrait venir du segment de la construction et de la division télécoms. Le courtier fait aussi remarquer que l'objectif de chiffre d'affaires de 31,7 milliards d'euros pour 2011 (+2%) est prudent, et donc largement réalisable, en dépit d'un environnement macroéconomique toujours incertain.

Sanofi-Aventis (-1,2%). Le conseil d'administration de Genzyme recommande aujourd'hui à ses actionnaires, à l'unanimité, d'accepter l'offre révisée de Sanofi-Aventis. Le laboratoire français a annoncé lundi avoir modifié son offre existante et l'avoir prolongée du 16 mars au 1er avril. Conformément au contrat de rapprochement définitif conclu avec Genzyme, Sanofi-Aventis va modifier son offre existante afin d'en faire une offre publique d'échange visant l'intégralité des actions ordinaires en circulation de Genzyme pour 74$, en numéraire sans intérêt et diminué des retenues à la source requises, et un contingent value right (certificat de valeur conditionnelle ou CVR) par action.

STMicroelectronics : +1,4%. Berenberg a porté son cours cible de 5,5 à 8 euros sur la valeur tout en restant négatif.

Vinci (+0,2%). UBS a confirmé lundi son opinion d' "Achat" sur le titre, en relevant légèrement son objectif de cours, à 50,6 euros, contre 49 euros précédemment. De son côté, Exane a réitéré sa recommandation "Surperformance" avec un objectifs de cours relevé à 55 euros (+2%).

Groupe Eurotunnel (+0,2%). Credit Suisse reste à "Surperformance" sur Groupe Eurotunnel mais en portant l'objectif de cours de 9,8 à 10 euros après la publication des résultats annuels.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...