Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le cac 40 termine en vive hausse malgré le risque d'instabilité politique en grèce

Marché : Le cac 40 termine en vive hausse malgré le risque d'instabilité politique en grèce

Le cac 40 termine en vive hausse malgré le risque d'instabilité politique en grèceLe cac 40 termine en vive hausse malgré le risque d'instabilité politique en grèce

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris s'est retournée à la hausse après un début de journée difficile en raison de la poussée des partis extrémistes en Grèce à l'issue des élections législatives, la victoire de François Hollande en France ayant quant à elle été anticipée par les marchés. Le CAC 40 a grimpé de 1,65% à 3 214 points.

A Paris, la tendance a été soutenue par le rebond des valeurs bancaires à l'exception de Crédit Agricole qui, compte tenu de son exposition à la Grèce via sa filiale Emporiki, a terminé dans le rouge (-2,4%). A l'inverse, BNP Paribas et Société Générale ont repris de la hauteur, gagnant respectivement 4,2% et 4%. Hors indice phare, Natixis s'est offert une hausse de 1,5%.

Tous les regards étaient donc tournés vers la Grèce, alors que les législatives ont été marquées par une poussée des partis extrémistes tandis que les deux principaux partis politiques du pays, la Nouvelle démocratie conservatrice et le Pasok social-démocrate, ont enregistré les plus mauvais scores de leur histoire.

"L'émiettement des votes en Grèce, certes conformément aux attentes, mais avec un effondrement considérable des partis qui avaient donné des garanties aux partenaires européens afin que ces derniers viennent en aide financièrement au pays, est très problématique, a commenté un analyste du CM-CIC Securities.

"Ce vote met à risque le versement de la prochaine échéance de financement, alors que cette dernière est conditionnée au vote, avant fin juin, d'un plan de réduction des dépenses à hauteur de 11 milliards d'euros", a ajouté ce broker.

Les valeurs de la construction étaient également bien orientées. Ainsi, Lafarge, Bouygues et Vinci se sont illustrées dans la perspective d'une augmentation des dépenses de l'Etat dans le logement sous la présidence de l'ex-candidat socialiste.

Hors indice phare, Air France-KLM a pris 6,6%, en tête du SBF 120. La compagnie aérienne profite pour sa part d'un changement de recommandation de Credit Suisse, passé de "Sous-performance" à "Neutre" sur le titre après les résultats trimestriels du Groupe. Autre soutien, du côté de Natixis cette fois, puisque le broker a réitéré ce jour un avis "Acheter" sur le dossier avec un objectif de cours maintenu à 7 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...