Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le cac 40 s'envole de plus de 6% après les annonces européennes

Marché : Le cac 40 s'envole de plus de 6% après les annonces européennes

Le cac 40 s'envole de plus de 6% après les annonces européennesLe cac 40 s'envole de plus de 6% après les annonces européennes

(Tradingsat.com) - Les annonces européennes faites tard dans la nuit de mercredi en réponse à la crise de la dette ont fait flamber le secteur financier, Société Générale et Crédit Agricole en tête, qui ont bondi de près de 22% jeudi à la Bourse de Paris, devant BNP Paribas (+17%) et AXA (+15%). L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 6,28% à 3 368 points.

Dans l'actualité des sociétés, PPR a livré un troisième trimestre solide qui s'est soldé par un gain de 5,4% de l'action. Suez Environnement qui a dû réviser à la baisse ses prévisions pour 2011 a reculé de près de 2% malgré l'annonce de performances en nette hausse sur neuf mois.

Après huit heures d'intenses négociations, la France, l'Allemagne et les pays de la zone euro ont dessiné les dernières lignes d'un vaste plan anti-crise qui passe notamment par une recapitalisation des banques européennes à hauteur de 106 milliards d'euros d'ici le 30 juin 2012.

Le deuxième volet important de ce sommet décisif pour l'avenir de la zone euro concerne le Fonds européen de stabilité financière (FESF) dont la capacité d'action a été portée à 1 000 milliards d'euros pour voler au secours des pays en difficulté comme l'Italie ou l'Espagne, et ainsi éviter la contagion de la crise.

Enfin, et c'est sans doute le point qui a été le plus compliqué dans les négociations, les banques créancières ont accepté une décote de 50% sur les titres de la dette grecque qu'ils détiennent, soit sur 210 milliards d'euros (pour 350 milliards d'euros de dette totale).

L'Autorité Bancaire européenne (EBA) a chiffré provisoirement à 106 milliards d'euros le besoin de recapitalisation des banques du Vieux Continent.

Pour les quatre banques françaises soumises au test européen, le besoin total en fonds propres s'élève à 8,8 milliards d'euros : 2,1 milliards d'euros pour BNP Paribas, 3,4 milliards d'euros pour BPCE, la maison mère de Natixis, et à 3,3 milliards d'euros pour Société Générale.

En revanche, Crédit Agricole, qui affiche déjà un ratio Core Tier 1 de 9,26% après application de la directeur européenne CRD3 et du coussin de sécurité sur les expositions souveraines, n'a besoin d'aucun nouveaux fonds propres.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...