Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le CAC 40 rattrapé par les craintes sur le "mur budgétaire"

Marché : Le CAC 40 rattrapé par les craintes sur le "mur budgétaire"

Palais BrongniartPalais Brongniart

(Tradingsat.com) - Alors que le CAC 40 avait inscrit jeudi un nouveau sommet annuel à 3674 points, les craintes de voir les Etats-Unis tomber dans un « précipice fiscal » ont finalement rattrapé vendredi la Bourse de Paris, qui a cédé 1,47% à 3620 points. Sur l’ensemble de la semaine (réduite à cause de Noël), le marché parisien affiche donc un score négatif de -1,12%.

Afin d’obtenir un compromis de dernière minute qui permettrait d’éviter le « mur budgétaire », le président américain Barack Obama a écourté ses vacances à Hawaii pour rencontrer aujourd’hui les dirigeants démocrates et républicains. Faute d’accord d’ici le 31 décembre, des réductions des dépenses publiques de 400 milliards de dollars et des hausses d'impôts de 200 milliards de dollars se déclencheront en effet automatiquement à partir du 2 janvier, avec un lourd impact sur la croissance américaine.

En parallèle, les responsables républicains et démocrates doivent également s’accorder pour relever le plafond de la dette sous peine de faillite technique du pays. Ledit plafond de 16 394 milliards de dollars sera atteint lundi 31 décembre, a averti il y a deux jours le secrétaire au Trésor Timothy Geithner.

Il n’est pas étonnant dans ces conditions de retrouver les valeurs bancaires parmi les principales valeurs en baisse sur la semaine : -2,5% pour Société Générale, -3% pour BNP Paribas, -0,8% pour Crédit Agricole. Le secteur a aussi pâti vendredi de l’ampleur de la recapitalisation de la banque espagnole Bankia, qui devrait recevoir 18 milliards d’euros d’aide européenne.

Autre valeur en repli, Vinci (-0,9%), pénalisée vendredi par l’annonce du rachat par le groupe de construction et de concession de l’opérateur aéroportuaire portugais ANA à un prix élevé de 3 milliards d’euros. Les analystes saluent toutefois la pertinence stratégie de l’opération malgré son prix élevé.

Hors CAC 40, on soulignera la chute de près de 7% d’Atari cette semaine, soit la plus forte baisse du SRD, après un sévère avertissement sur ses résultats annuels et l’échec de ses discussions avec des investisseurs potentiels pour lever des fonds. A l’inverse, PagesJaunes s’est illustré avec un bond hebdomadaire de près de 4%, profitant de la récente annonce de l’accord de ses créanciers obligataires pour permettre la mise en œuvre de la restructuration financière de sa maison mère Mediannuaire Holding SA.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...