Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le cac 40 a inscrit un nouveau plus bas de l'année

Marché : Le cac 40 a inscrit un nouveau plus bas de l'année

tradingsat

PARIS (Reuters) - L'indice CAC 40 a inscrit un nouveau plus bas de l'année vendredi après-midi à la Bourse de Paris, juste après l'annonce d'une croissance américaine plus faible que prévu au deuxième trimestre, confirmant les craintes du marché d'un ralentissement de l'économie aux Etats-Unis.

Le CAC 40 est tombé à son plus bas niveau depuis le 1er décembre 2010 à 3.630,75 points (-2,2%) juste après la publication des chiffres préliminaires du PIB américain.

L'indice phare de la place de Paris a terminé en baisse de 1,07% à 3.672,77 points, selon le niveau de clôture provisoire, le calcul de son niveau définitif étant retardé par un problème technique sur Nyse Euronext qui a perturbé le marché de 15h30 à 17h08.

Sur la semaine, la perte provisoire du CAC 40 est de 4,42%.

Les inquiétudes autour des dettes souveraines en Europe et aux Etats-Unis, associées à des résultats et des perspectives jugés décevants, notamment pour Veolia, Michelin ou encore Total, ont également pesé sur la tendance tout au long de la séance.

Toutefois, le marché a prétexté d'un discours du président Barack Obama en fin de séance, prônant une solution bipartisane à la crise de la dette, pour réduire ses pertes.

"Obama a appelé à l'unité nationale sur la dette. Ce n'est pas grand-chose, il n'y a pas eu de décision. Mais nous pensons que les investisseurs, qui avaient shorté le marché cette semaine, ont racheté leur position avant le week-end", commente Joffrey Ouafqa, gérant chez Convictions Asset Management.

Le produit intérieur brut des Etats-Unis a augmenté de 1,3% en taux annuel au deuxième trimestre, selon une première estimation, alors que les économistes attendaient en moyenne une croissance de 1,8%.

"En bref, on a une économie américaine qui évolue depuis six mois à un rythme qui est dangereusement proche du seuil de récession et, à court terme, on n'a pas d'éléments très encourageants de l'économie réelle ou des responsables de la politique économique", souligne Bruno Cavalier, économiste chez Oddo Securities.

Les indices paneuropéens FTSEurofirst 300 et Euro Stoxx 50 ont terminé en baisse de respectivement 0,41% et 0,83%. Les places de Londres et Francfort ont cédé 0,44% et 0,99%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...