Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le bénéfice trimestriel de morgan stanley divisé par deux

Marché : Le bénéfice trimestriel de morgan stanley divisé par deux

Le bénéfice trimestriel de morgan stanley divisé par deuxLe bénéfice trimestriel de morgan stanley divisé par deux

NEW YORK (Reuters) - Morgan Stanley a annoncé jeudi un bénéfice en baisse de près de moitié au premier trimestre affecté par un net recul de ses activités dans le trading obligataire.

L'activité de négociation sur obligations demeure un point faible de la banque après avoir été à l'origine de lourdes pertes lors de la crise financière et être restée à la traîne de ses concurrents durant la reprise du marché en 2009.

Le directeur général du groupe James Gorman a fixé comme objectif à cette division d'augmenter sa part de marché et d'améliorer ses performances.

Morgan Stanley a fait état d'un bénéfice net de 736 millions de dollars, 50 cents par action, contre 1,41 milliard, 99 cents par titre un an auparavant.

L'ensemble des grandes banques américaines a enregistré un recul des revenus tirés du trading obligataire au premier trimestre en raison d'un effet de base défavorable, le premier trimestre 2010 ayant été particulièrement soutenu dans cette activité.

Certains établissements, comme Morgan Stanley, ont toutefois souffert davantage que d'autres. Les revenus de la division matières premières et obligataires de Morgan Stanley ont chuté de 35% à 1,77 milliard de dollars.

Goldman Sachs avait de son côté fait état d'une baisse de 28% de ses revenus dans le trading obligataire tandis que le recul n'a été que de 4% pour JPMorgan Chase.

Morgan Stanley a expliqué sa contreperformance par la faiblesse du segment du crédit qui recouvre les obligations privées et les dérivés de crédit.

L'activité de gestion privée, exercée dans le cadre d'une coentreprise avec Citigroup, a réalisé un chiffre d'affaires de 183 millions de dollars pour la part revenant à Morgan Stanley, en hausse de 85% par rapport au premier trimestre 2010. Les encours gérés pour la clientèle privée ont progressé de 7% sous l'effet notamment d'une collecte nette de 11,4 milliards de dollars.

Les résultats ont été affectés par plusieurs éléments exceptionnels dont une perte après impôt de 425 millions de dollars (26 cents par action) sur la participation de 40% de la banque dans une joint venture dans le courtage actions au Japon. Morgan Stanley a aussi enregistré une plus-value de 30 cents par action sur la cession de sa participation dans un projet de casino inachevé à Atlantic City.

Le PNB global de la banque a chuté de 16% à 7,64 milliards de dollars.

Le titre progressait de 3% dans les premiers échanges à l'ouverture de Wall Street.

Lauren Tara LaCapra et Dan Wilchins, Nicolas Delame et Marc Joanny pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI