Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le bénéfice de jpmorgan chase baisse au 3e trimestre

Marché : Le bénéfice de jpmorgan chase baisse au 3e trimestre

tradingsat

NEW YORK, 13 octobre - JPMorgan Chase a fait état jeudi d'une baisse de 25% de son bénéfice net trimestriel, hors effet comptable, la crise de la dette européenne s'étant traduite par un brutal ralentissement de l'activité de la division banque d'investissement.

Vers 16h30 GMT, le titre de la banque américaine chutait de 6,5% à 31,05 dollars, faisant moins bien que l'indice bancaire KBW (-3,98%).

Première des grandes banques américaines à publier ses résultats trimestriels, JPMorgan Chase a dit avoir bénéficié d'un bénéfice comptable de 1,9 milliard de dollars sur le troisième trimestre. Avec cet effet, le recul du bénéfice net est limité à 4%.

Ces résultats illustrent à quel point les turbulences de marché ont affecté les revenus de l'activité banque d'investissement. Avec la chute des marchés boursiers, les entreprises sont en effet plus réticentes à émettre des titres ou à se lancer des opérations d'acquisition.

Jamie Dimon, directeur général de JPMorgan Chase, a annoncé 1.000 suppressions de postes sur les 18 prochains mois dans la banque d'investissement en raison de la baisse de son activité.

"Sans surprise, plus la situation se détériore en Europe, plus c'est mauvais pour nous, mais nous pensons que sommes en mesure de maîtriser la situation, comme nous l'avons fait en 2008", a-t-il dit

Le troisième trimestre a également été caractérisé par une diminution des postes dans la banque d'investissement, le total des salariés s'établissant à 26.615 contre 27.716 au deuxième trimestre.

"Les tendances sous-jacentes de l'activité de JPMorgan ne sont guère enthousiasmantes et je ne vois pas pourquoi ce serait différent pour Goldman Sachs et Morgan Stanley", a estimé Nancy Bush, analyste chez SNL Financial.

Ces deux banques, dont les titres reculent respectivement de 4% et de 6,3%, doivent publier leur résultats trimestriels la semaine prochaine.

JP Morgan Chase a fait état d'un bénéfice net de 4,3 milliards de dollars (3,1 milliards d'euros), soit 1,02 dollar, contre 4,4 milliards (1,01 dollar) un an auparavant.

La banque a également annoncé d'un ratio Bâle Tier 1 dur à 9,9% à la fin du trimestre sous revue, ratio ramené autour de 7,7% à la norme Bâle III.

"Tout bien considéré, nous estimons que les retours dégagés par la société sont acceptables au vu de l'environnement actuel", déclare Jamie Dimon.

Ce dernier a également souligné que les prêts consentis par la banque sur la période étaient en hausse de 1%, estimant qu'il s'agissait d'un point positif pour l'économie.

Les analystes de Wall Street avaient anticipé en moyenne un bénéfice par action de 0,91 dollar, mais la comparaison entre ce consensus et le résultat de la banque n'est pas aisée en raison du nombre d'actions en circulation.

Le total de ces dernières a en effet baissé de 3% par rapport à la même période de l'an dernier en raison de rachats de titres.

"Nous avons une quantité formidable de capital", a noté Jamie Dimon.

Le bénéfice comptable de 1,9 milliard de dollars s'explique, selon la banque, par un ajustement de sa dette à la valeur de marché.

CHUTE DES REVENUS

Les revenus de l'activité banque d'investissement de JPMorgan Chase ont plongé de 31% par rapport à il y a un an, à un milliard de dollars. Hors bénéfice comptable, les revenus du trading - actions et obligations - ont reculé de 14%.

Les performances trimestrielles de JPMorgan Chase montrent que le secteur bancaire éprouve des difficultés à conserver un certain niveau de bénéfices péniblement retrouvé après perdu des dizaines de milliards de dollars lors de la crise financière de 2007-2009.

Au total, les bénéfices des sociétés financières ne devraient afficher qu'une hausse de 1% sur le troisième trimestre, à 33 milliards de dollars, selon Thomson Reuters

I/B/E/S.

Il y a cinq ans, le résultat trimestriel cumulé du secteur financier américain était de plus de 50% supérieur à ce chiffre estimé de 33 milliards, selon Thomson Reuters.

Le titre JPMorgan est en recul de plus de 22% depuis le début de l'année, une évolution propre à l'ensemble du secteur bancaire, alors que le S&P 500 n'a perdu que 3,5% sur la période.

Les résultats de JPMorgan Chase, qui a réussi chaque trimestre à rester dans le vert pendant la crise financière, sont généralement considérés comme une sorte d'indicateur avancé des résultats des autres banques.

Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame et Jean Décotte

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI