Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le 3e trimestre d'ing sous le consensus, 2.700 postes supprimés

Marché : Le 3e trimestre d'ing sous le consensus, 2.700 postes supprimés

Le 3e trimestre d'ing sous le consensus, 2.700 postes supprimésLe 3e trimestre d'ing sous le consensus, 2.700 postes supprimés

AMSTERDAM (Reuters) - ING a annoncé jeudi des réductions d'effectifs et un bénéfice inférieur aux attentes au titre du troisième trimestre, la détérioration des conditions de marché et la crise grecque contraignant la banque à passer des charges.

Dans les premiers échanges, ING perd 1,5% à 5,56 euros.

Le groupe néerlandais de services financiers a dégagé lors du trimestre juillet-septembre un bénéfice imposable courant de 1,063 milliard d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne 1,249 milliard.

Le bénéfice net est ressorti à 1,69 milliard, contre 1,62 milliard attendu.

ING a passé une charge avant impôts de 467 millions d'euros sur les créances souveraines grecques qu'elle détient et précise avoir déprécié ces titres de dette pour les ramener à leur valeur de marché.

ING supprimera 2.700 postes aux Pays-Bas dont 2.000 emplois à temps plein, soit 10,5% de ses opérations dans la banque de détail aux Pays-Bas et 700 postes de sous-traitance.

Ces réductions de postes s'inscrivent dans une tendance observée dans d'autres banques néerlandaises. Avant ING, ABN Amro a annoncé une réduction de 9% de ses effectifs, soit 2.350 postes, tandis que Rabobank prévoit de supprimer 1.200 emplois à son siège social.

D'autres banques européennes en ont fait autant. BNP Paribas, qui a engagé en septembre un plan de réduction de son bilan, a aussi fait savoir qu'elle envisageait de réduire ses effectifs. Des annonces en ce sens sont prévues pour la mi-novembre.

"Alors que les bénéfices sont sous pression, nous devons redoubler d'efforts pour réduire les dépenses dans l'ensemble du groupe afin de nous adapter à un environnement plus difficile et maintenir notre compétitivité", a déclaré le directeur général d'ING Jan Hommen dans un communiqué.

Gilbert Kreijger; Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...