Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Lagarde et carstens seuls candidats pour le fmi, fischer écarté

Marché : Lagarde et carstens seuls candidats pour le fmi, fischer écarté

Lagarde et carstens seuls candidats pour le fmi, fischer écartéLagarde et carstens seuls candidats pour le fmi, fischer écarté

par Lesley Wroughton

WASHINGTON (Reuters) - Le FMI a retenu lundi soir les candidatures de la Française Christine Lagarde et du Mexicain Agustin Carstens au poste de directeur général du Fonds monétaire international, écartant l'Israélien Stanley Fischer en raison de son âge.

Le gouverneur de la banque d'Israël s'était in extremis porté samedi soir candidat à la succession de Dominique Strauss-Kahn. Mais sa candidature aurait nécessité une modification des règles du Fonds monétaire international: Fischer est âgé de 67 ans alors que le FMI limite à 65 ans l'âge pour une première prise de fonction au poste de directeur général.

Selon deux responsables s'exprimant sous couvert d'anonymat, il n'y aurait pas eu de soutien suffisant pour modifier ces règles et retenir ainsi la candidature de Stanley Fischer.

Les mêmes responsables expliquent qu'une telle modification aurait supposé de rouvrir le processus de sélection pour autoriser d'autres candidats potentiels âgés de plus de 65 ans.

Dans un communiqué officiel, le conseil d'administration du FMI confirme qu'il n'y aura que deux candidats, mais ne mentionne pas l'Israélien.

"Le conseil d'administration rencontrera les candidats à Washington et se réunira par la suite pour discuter des forces des candidats et procéder à une sélection", ajoute le communiqué des administrateurs, qui réitèrent leur intention de boucler la procédure de sélection d'ici au 30 juin.

"COMMENCER UN MATCH DE FOOTBALL EN ÉTANT MENÉ 5-0"

Soutenue par l'Union européenne et plusieurs autres pays, Christine Lagarde fait figure de favorite. La ministre française de l'Economie, qui a parcouru le monde ces derniers jours, a notamment obtenu le ralliement de l'Indonésie, première grande économie émergente à prendre publiquement position.

Son rival mexicain est appuyé pour sa part par une dizaine de capitales latino-américaines, dont la Colombie. Il a reconnu toutefois lundi que les chances de voir Christine Lagarde accéder à la direction générale du FMI étaient "assez élevées".

D'abord parce que depuis 65 ans le FMI est dirigé par un Européen tandis qu'un Américain préside la Banque mondiale. Ensuite du fait de la crise de la dette européenne, a ajouté Carstens à l'issue d'un entretien à Washington avec le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner.

"Cela complique les choses. Je ne me fais pas d'illusions. C'est comme commencer un match de football en étant mené 5-0", a-t-il dit.

Mais, soulignant que sa rivale ne serait peut-être pas suffisamment objective pour gérer la crise de la dette dans la zone euro, il a noté qu'il pourrait être profitable de nommer un non-Européen à la tête du FMI et mis en avant son expérience dans la gestion des problèmes de l'endettement des pays latino-américains.

"Je pense qu'une personnalité extérieure (ndlr, à la crise européenne) parlerait avec plus de franchise et cela serait je crois un avantage", a poursuivi le candidat mexicain.

L'administration américaine n'a pas encore endossé l'une ou l'autre de ces deux candidatures. Mais on s'attend à ce que Washington soutienne au final Christine Lagarde.

Henri-Pierre André pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...