Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Lactalis monte à 29% dans parmalat et accroît son emprise

Marché : Lactalis monte à 29% dans parmalat et accroît son emprise

tradingsat

par Ian Simpson

MILAN (Reuters) - Lactalis, numéro un européen des produits laitiers, a resserré son emprise sur Parmalat en annonçant mardi avoir porté sa participation dans son concurrent italien à environ 29% grâce au rachat des parts de trois fonds.

Malgré les craintes du gouvernement italien de voir Parmalat passer entre des mains étrangères, le groupe français va acquérir les 15,3% détenus par Zenit Asset Management, Skagen AS et Mackenzie Financial Corp pour un montant total d'environ 744 millions d'euros.

Le fisc italien a annoncé mardi soir qu'il vérifiait si la cession de participations importantes dans Parmalat, mais aussi dans le joaillier Bulgari, à des groupes étrangers était conforme au droit fiscal local.

Lactalis a déclaré qu'il verserait 2,8 euros par action Parmalat, soit une prime de 13,5% par rapport au cours de clôture de lundi. La société italienne affiche mardi une capitalisation supérieure à quatre milliards d'euros.

Après être monté à 11,42% du capital jeudi dernier, Lactalis avait dit ne pas envisager pour autant de parvenir à un niveau de participation tel qu'il serait obligé de lancer une OPA obligatoire. Ce seuil est fixé à 30% en Italie.

Lundi, Lactalis avait annoncé contrôler 13,7% de Parmalat.

"On ne souhaite pas communiquer au-delà de ce que l'on a dit", a déclaré mardi un porte-parole du groupe français. "La montée au capital va permettre de participer au développement de Parmalat en Italie et dans le monde (...) On a un projet industriel pour Parmalat."

LACTALIS "GARDE LE CONTRÔLE"

Suspendue à l'ouverture de la Bourse de Milan, l'action Parmalat a grimpé à la reprise de la cotation avant de se retourner à la baisse. Vers 11h25 GMT, elle chutait de 4,7% à 2,35 euros, cédant les gains enregistrés depuis que Lactalis a annoncé sa montée au capital, tandis que l'indice Stoxx européen de l'alimentaire et des boissons cédait 0,92%.

"Rien n'exclut une offre de rachat (de Lactalis) mais je ne crois pas qu'ils le feront à cause de l'opposition politique. Malgré tout, ils gardent le contrôle", juge un analyste basé à Milan.

Ce dernier a déclaré s'attendre à la formation d'un consortium italien destiné à trouver une solution "nationale" face à la montée de Lactalis.

Le président de Granarolo, leader des produits laitiers en Italie, s'est dit prêt dans une interview à rejoindre un consortium avec Ferrero pour maintenir Parmalat sous pavillon italien.

"Notre éventuel intérêt se limiterait à Parmalat Italie, qui affiche des ventes d'environ un milliard d'euros et dont la taille est comparable à celle de Granarolo", a déclaré Gianpiero Calzolari au quotidien Il Sole 24 Ore.

"(Avec) cette partie de (Parmalat), soit environ un quart du groupe, nous avons évalué les synergies à près de 80 à 100 millions d'euros, ce qui est suffisant pour rendre intéressants l'opération et le potentiel d'activité."

La banque Intesa Sanpaolo avait déjà déclaré samedi qu'elle pourrait s'associer avec Ferrero pour maintenir Parmalat dans des mains italiennes. Le fabricant de Nutella a de son côté dit suivre de près le dossier.

Granarolo est détenu à 19,78% par Intesa, selon Il Sole 24 Ore. Intesa Sanpaolo n'a pas fait de commentaire après l'annonce de Lactalis. Granarolo et Ferrero n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Zenit Asset Management, Skagen AS et Mackenzie Financial Crop, qui étaient mécontents de la stratégie de la direction de Parmalat, ont déclaré mardi dans un communiqué qu'ils ne retiraient pas la nouvelle liste de membres du conseil qu'ils ont proposée.

Avec Dominique Vidalon à Paris, Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...