Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La suisse préfère le gripen au rafale et à l'eurofighter

Marché : La suisse préfère le gripen au rafale et à l'eurofighter

tradingsat

ZURICH (Reuters) - Le Conseil fédéral suisse a annoncé mercredi avoir choisi de renouveler sa flotte d'avions de combat avec 22 exemplaires du Gripen du suédois Saab, préféré au Rafale de Dassault Aviation et à l'Eurofighter Typhoon du consortium européen dont fait partie EADS.

La Suisse avait lancé il y a trois ans l'appel d'offres pour le renouvellement de sa flotte, aujourd'hui composée de F-5E/F Tiger construits par l'américain Northrop, dont les plus vieux exemplaires volent depuis 1976. Elle prévoyait initialement de commander jusqu'à 33 appareils.

"En optant pour le Saab Gripen, le Conseil fédéral a choisi un jet de combat qui remplit les exigences militaires tout en misant sur une solution qui soit financièrement supportable pour le département fédéral de la Défense et pour l'armée, et ce également à moyen et à long terme", a déclaré le Conseil fédéral dans un communiqué.

L'offre de Saab, d'un montant de 3,1 milliards de francs suisses (2,5 milliards d'euros), était considérablement moins coûteuse que celle de ses concurrents, a précisé le ministre de la Défense Ueli Maurer lors d'une conférence de presse à Berne.

Le choix de la Suisse marque un nouvel échec pour le Rafale de Dassault, dont le groupe français n'est toujours pas parvenu à vendre un seul exemplaire hors de France.

Le Rafale est présenté comme l'un des avions de combat les plus performants du monde mais aussi l'un des plus coûteux.

Le consortium Rafale International, qui regroupe Dassault Aviation, Thales et Snecma, a pris acte dans un communiqué du choix des autorités suisses, tout en s'étonnant que "le Conseil fédéral, comme il l'a officiellement exprimé, ait 'sciemment décidé de ne pas positionner la Suisse au plus haut niveau européen s'agissant des performances des nouveaux avions de combat'".

"Les capacités du Rafale permettraient à la Confédération Helvétique d'acquérir un nombre inférieur d'appareils pour répondre aux besoins opérationnels, à un coût équivalent ou inférieur, tel que démontré lors des évaluations des Forces aériennes suisses", ajoute le consortium.

L'action Saab a terminé en hausse de 10,96%. Dassault Aviation et EADS ont gagné respectivement 2,49% et 3,71%, sous-performant le CAC 40 (+4,22%).

Il y a deux semaines, les Emirats arabes unis avaient jugé "non compétitive et irréalisable" l'offre du groupe français pour une commande portant sur 60 appareils.

Une source française proche du dossier à Paris avait toutefois assuré que les discussions avec les Emirats se poursuivaient.

Caroline Copley, Marc Angrand et Natalie Huet pour le service français, édité par Catherine Monin et Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...