Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La suède abaisse son taux directeur d'un quart de point, à 1,25%

Marché : La suède abaisse son taux directeur d'un quart de point, à 1,25%

La suède abaisse son taux directeur d'un quart de point, à 1,25%La suède abaisse son taux directeur d'un quart de point, à 1,25%

STOCKHOLM (Reuters) - La banque centrale suédoise a annoncé jeudi une baisse de 25 points de base de son taux directeur, ramené à 1,25%, alors que se multiplient les signes montrant que l'économie du pays a de plus en plus de mal à se protéger de la crise de la zone euro.

Dans une enquête menée fin août par Reuters, la plupart des analystes avait tablé sur un statu quo en matière de taux, même si, ces derniers jours, les intervenants de marché estimaient les chances d'un assouplissement à 50%.

"La croissance de l'économie suédoise est désormais en phase de ralentissement après avoir été étonnamment robuste depuis le début de l'année", précise la banque centrale dans un communiqué, notant que la conjoncture déprimée dans la zone euro allait peser sur la demande pour les produits d'exportation.

"Au cours de l'été, la couronne s'est appréciée davantage que prévu et la productivité a également été plus élevée que prévu. Les pressions inflationnistes devraient, de ce fait, être plus faibles que ce qui avait été anticipé en juillet."

Après avoir résisté à la crise de la dette de la zone euro au cours du premier semestre de l'année, l'économie suédoise subit un ralentissement prononcé, comme en témoigne le recul de l'activité dans le secteur manufacturier et dans celui des services, selon des indicateurs publiés mercredi.

Le constructeur automobile Volvo, l'une de marques suédoises les plus connues à travers le monde, désormais détenue par le chinois Zhejiang Geely, a dit mercredi que les difficultés du marché étaient en train de se propager au le nord de l'Europe, soulignant que les ventes en Suède étaient en forte baisse.

La décision de banque centrale suédoise intervient quelques heures avant la fin de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Même si les investisseurs attendent surtout les détails du nouveau programme de rachat d'obligations souveraines de la BCE, certains n'excluent pas une nouvelle baisse des taux de l'institution de Francfort.

Bureau de Stockholm, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI