Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La sécheresse affecte la production française d'électricité

Marché : La sécheresse affecte la production française d'électricité

La sécheresse affecte la production française d'électricitéLa sécheresse affecte la production française d'électricité

PARIS (Reuters) - La France a activé jeudi une cellule de veille sur son approvisionnement en électricité en raison d'une sécheresse exceptionnelle, qui entraîne notamment une diminution de la production hydroélectrique.

Quarante-sept départements sont concernés par un arrêté préfectoral limitant l'usage de l'eau et cinq sont en vigilance, selon le ministère de l'Ecologie.

"La sécheresse en cours conduit à des débits inférieurs à la normale dans de nombreux cours d'eau, ce qui entraîne une diminution de la production hydroélectrique, et touche également les moyens nucléaires et thermiques qui sont refroidis par ces cours d'eau", explique le ministère de l'Energie dans un communiqué.

La cellule de veille activée par Eric Besson réunit les administrations compétentes en matière d'énergie et RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité.

"Elle rendra compte au gouvernement de l'évolution de la sécurité d'approvisionnement électrique en fonction des moyens de production disponibles et de l'évolution de la demande", précise le communiqué.

Le ministère de l'Energie souligne que ces circonstances climatiques exceptionnelles ne sont pas un sujet de sûreté nucléaire.

"Une éventuelle pénurie d'eau ne survient pas soudainement et peut être anticipée, et les besoins de refroidissement d'un réacteur nucléaire à l'arrêt sont très faibles", indique-t-il.

Quatorze des 58 réacteurs nucléaires électrogènes français sont situés en bord de mer.

Selon un bilan de Météo France au 16 mai, "les quantités d'eau recueillies en France depuis le début du printemps météorologique (mars, avril, mai) sont sensiblement inférieures à celles recueillies au cours du printemps 1976, printemps le plus sec depuis 1959".

"Au 14 mai, une grande partie de la France connaît des niveaux de sécheresse des sols superficiels jamais atteints à cette date au cours des cinquante dernières années. Ces niveaux correspondent sur de nombreuses régions à ceux normalement observés en juillet", précise Météo France.

Pour l'Observatoire du nucléaire, organisme indépendant de surveillance du parc nucléaire, "un risque grave" pèse sur la France, 44 réacteurs se trouvant en bord de rivière.

"En cas d'assèchement - hélas très possible - de certaines rivières, il existe un réel risque de fusion des coeurs et donc d'un accident comparable à celui qui est toujours en cours actuellement à Fukushima (Japon)", déclare-t-il dans un communiqué.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...