Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La privatisation de quatre aéroports ne serait plus d'actualité

Marché : La privatisation de quatre aéroports ne serait plus d'actualité

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le gouvernement va reporter sine die la privatisation de quatre grands aéroports régionaux en raison de l'hostilité des élus locaux et des collectivités territoriales à ce projet qui aurait pu rapporter quelque 500 millions d'euros à l'Etat, écrit mercredi le quotidien Les Echos.

L'Etat détient 60% du capital des aéroports de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Montpellier. Les Chambres de commerce et d'industrie (CCI) en ont 25% et les 15% restants sont aux mains des collectivités territoriales.

"Le gouvernement s'apprêterait, selon nos informations, à clore le dossier en adressant un courrier en ce sens aux élus concernés", écrit le journal.

"Faute de pouvoir boucler l'opération avant les élections présidentielles, la privatisation des quatre grands aéroports régionaux est sinon abandonnée, du moins repoussée aux calendes grecques", ajoute-t-il.

L'Etat, selon Les Echos, n'a pas obtenu le feu vert des CCI ni des collectivités territoriales à la date du 15 septembre, considérée comme la limite pour pouvoir lancer un appel d'offres d'ici la fin de l'année. De plus, toujours selon le journal, "la majorité des élus locaux concernés a formellement rejeté le principe même d'une privatisation".

"Plutôt qu'un appel d'offres, les élus locaux auraient souhaité une vente de gré à gré qui leur aurait permis de s'assurer le contrôle du capital à moindre coût, sans craindre la surenchère de poids lourds privés comme Vinci Veolia, le canadien Lavalin ou l'australien Macquarie", écrivent Les Echos.

L'entrée d'investisseurs privés et d'industriels n'est pas pour autant abandonnée, croit savoir le journal, qui indique qu'à Lyon et Bordeaux les collectivités locales et les CCI ont multiplié les rencontres en vue de constituer des consortiums avec des institutions financières ou des industriels.

Dominique Rodriguez, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...