Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La monnaie unique européenne confirme sa hausse

Marché : La monnaie unique européenne confirme sa hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après avoir touché les 1,41 dollar en début de semaine, la monnaie unique européenne semble bien partie pour aligner cinq séances consécutives de hausse face au billet vert. Elle pourrait terminer ce vendredi au-delà des 1,45 dollar, après une clôture à 1,4499 intervenue hier. Vers 13 heures, l'euro gagne encore 0,05% à 1,4501 dollar.

Le bilan hebdomadaire de la devise européenne contre ses principales concurrentes signale une amélioration du sentiment vis-à-vis de la devise de l'union monétaire européenne. Sur une semaine, l'euro a pour l'instant repris 1,9% face à la livre, 2,2% face au dollar, 2,7% contre le yen et 3,8% contre le franc suisse.

Après les votes sur un nouveau plan de rigueur par la Grèce, “l'évènement de crédit” tant redouté, le défaut, semble s'éloigner à court terme. 'La prochaine étape concerne le nouveau plan de soutien à la Grèce début juillet avec une participation des banques et assureurs', indique Barclays Bourse. 'Quelle que soit la solution retenue pour l'implication du secteur privé concernant la dette grecque, le pays ne doit pas être déclaré en défaut par les agences de notation.'

“L'acceptation de la loi grecque sur le plan d'austérité a provoqué une envolée du cross euro/franc suisse”, commentent ce matin les analystes de la banque privée helvétique Pictet & Cie.

La prudence reste cependant de mise : “le déficit public atteint 1646,1 milliards d'euros pour la France, soit 84,5% du PIB !”, ajoutent-ils aussitôt.

En outre, les statistiques européennes de la matinée se sont avérées plutôt solides. Ainsi, l'indice des acheteurs PMI de l'industrie manufacturière française se replie de 54,9 en mai à 52,5 en juin, son plus faible niveau depuis août 2009. Outre la Grèce, l'Italie, l'Espagne et l'Irlande enregistrent également des indices PMI manufacturiers inférieurs à 50, signalant une détérioration de la conjoncture dans ces pays.

Hier, les inscriptions hebdomadaires au chômage US sont restées pratiquement stables aux environs immédiats de 430.000 demandeurs d'emploi. Cependant, l'indice des directeurs d'achat de Chicago s'est inscrit à 61,1 contre des attentes moyennes de 54 et un chiffre précédent de 56,6.

D'autres indicateurs seront dévoilés en cours de journée, en particulier l'indice ISM manufacturier aux États-Unis, à 16 heures, qui 'pourrait décevoir, car encore pénalisé par les livraisons en provenance du Japon', selon Barclays Bourse.

'La publication de l'enquête ISM auprès des directeurs des achats des entreprises manufacturières sera déterminante pour l'orientation des marchés aujourd'hui', souligne pour sa part Aurel BGC.

'Malgré la publication très positive du PMI de Chicago hier, la somme des enquêtes régionales (centrée réduite) milite toujours pour une violente dégradation de l'enquête ISM manufacturier. L'ISM pourrait donc décevoir, à court terme, les investisseurs. Naturellement, si cette enquête dans l'industrie et l'emploi, la semaine prochaine, venait à se redresser, un rebond du marché actions est probable', ajoute le bureau d'études.

La confiance des consommateurs du Michigan pour juin sera annoncée à 15 heures 55 (prévision : 72 ; précédent : 71,8), tandis que les dépenses de construction paraîtront cinq minutes plus tard (prévision : +0,1% ; précédent : +0,4%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...