Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La maîtrise des finances est une urgence, dit le portugal

Marché : La maîtrise des finances est une urgence, dit le portugal

La maîtrise des finances est une urgence, dit le portugalLa maîtrise des finances est une urgence, dit le portugal

LISBONNE (Reuters) - Le nouveau gouvernement portugais considère la maîtrise des finances publiques comme un impératif, a déclaré mardi Pedro Passos Coelho lors de sa première intervention en tant que Premier ministre.

"L'objectif d'un retour sur la voie de la consolidation des finances publiques est un impératif urgent pour faire face à nos problèmes à court terme", a dit Pedro Passos Coelho juste après son entrée officielle en fonctions.

Alors dirigé par un gouvernement socialiste minoritaire, le Portugal a sollicité en avril une aide de 78 milliards d'euros auprès de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) en raison de son incapacité croissante à financer sa dette sur les marchés.

En échange de ce soutien financier, le pays s'est engagé à entreprendre une cure d'austérité.

Celle-ci sera conduite par un gouvernement de coalition de centre droit après la victoire du Parti social démocrate (PSD) de Passos Coelho aux élections législatives du 5 juin.

Le nouveau Premier ministre a annoncé la création d'un conseil des finances publiques chargé de surveiller l'exécution du budget.

"Nos priorités sont claires: stabiliser les finances publiques, aider les plus nécessiteux, faire croître l'économie et créer des emplois", a-t-il dit.

Le gouvernement cherche à atteindre des objectifs "conformes" à l'accord conclu avec l'UE et le FMI, qui prévoit de réduire le déficit budgétaire de 9,1% du PIB en 2010 à 5,9% cette année.

Le plan de sauvetage du Portugal prévoit en outre un alourdissement de la fiscalité, des coupes claires dans les dépenses et une réforme du code du travail. Ces mesures devraient entraîner le pays dans une récession économique de 2% du PIB à la fois cette année et en 2012.

Le nouveau ministre des Finances, Vitor Gaspar, devait rencontrer mardi des responsables de l'UE et du FMI.

Avant le Portugal, la Grèce puis l'Irlande ont elles aussi obtenu une aide d'urgence de l'UE et du FMI. Plongée dans une profonde récession, la Grèce se trouve de nouveau dans la tourmente car les objectifs budgétaires fixés par le plan de sauvetage élaboré en mai 2010 n'ont pas été atteints.

Sergio Goncalves et Axel Bugge, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI