Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La hausse s'enraye avec la possible entrée en récession de la france

Marché : La hausse s'enraye avec la possible entrée en récession de la france

La hausse s'enraye avec la possible entrée en récession de la franceLa hausse s'enraye avec la possible entrée en récession de la france

(Tradingsat.com) - Après trois hausses consécutives et un rebond de près de 7%, la Bourse de Paris semble marquer le pas mercredi à mi-séance, cédant 0,65% à 3430 points. Hier, le recul des commandes industrielles en Allemagne et la contraction de l'activité industrielle et du PIB italien n'avaient pas entamé l'optimiste des investisseurs, toujours focalisés sur une réponse rapide des banques centrales.

La logique selon laquelle plus les nouvelles sont mauvaises et plus les investisseurs misent sur des actions fortes de la BCE et de la FED fonctionne cependant un peu moins bien aujourd'hui après que la Banque de France a annoncé ce matin prévoir l'entrée en récession du pays pour l'automne. Le PIB reculerait de 0,1 % à la rentrée selon les prévisions publiées ce mercredi matin par l'Institut d'émission, marquant potentiellement le deuxième trimestre consécutif de baisse.

Sur le front des valeurs, l'action Peugeot poursuit sa remontée des dernières séances en grimpant de 2,7% à 6,65 euros, portée par le relèvement de la recommandation de Kepler de « Conserver » à « Acheter ». A l'inverse, Schneider Electric chute de -3,2%, les prises de bénéfices s'accélérant sur le titre après son envolée de la fin juillet. La réaction très mitigée des investisseurs après la publication de ses résultats semestriels en fin de semaine dernière se confirme.

Hors CAC 40, Soitec signe la plus forte hausse du SRD (+8% à 2,88 euros) après avoir souligné mardi soir son "bon positionnement" à l'issue du processus de sélection des lauréats de l'appel d'offres "grandes centrales solaires" lancé en septembre dernier par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Maurel & Prom gagne également du terrain (+2,7% à 13 euros) en réaction à la publication d'un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 24% à 225,9 millions d'euros.

Sur le marché des changes, l'euro repasse sous le palier de 1,24 dollar face au billet vert (-0,3% à 1,2362 dollar). Les cours du pétrole subissent également une légère correction, à la fois sur le baril WTI (-0,35% à 93,2 dollars) et le baril de Brent (-0,25% à 111,4 dollars). Enfin, l'once d'or cède 0,3% à 1 606 dollars.

Les opérateurs prendront cet après-midi connaissance de la statistique américaine de la productivité du travail, dont le niveau devrait cependant rester sans grand effet sur le marché, n'étant pas au centre des problématiques actuelles sur les marchés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI