Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La france a exporté moins d'armement l'an dernier qu'en 2009

Marché : La france a exporté moins d'armement l'an dernier qu'en 2009

La france a exporté moins d'armement l'an dernier qu'en 2009La france a exporté moins d'armement l'an dernier qu'en 2009

PARIS (Reuters) - Avec 5,12 milliards d'euros de prises de commandes en 2010, les exportations françaises d'armement ont connu une forte chute par rapport à l'année précédente, où elles avaient atteint 8,16 milliards, ont annoncé mercredi les ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

Dans une "conjoncture difficile", la France a néanmoins conservé l'an dernier son quatrième rang des pays exportateurs derrière les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Russie, peut-on lire dans le Rapport au Parlement sur les exportations d'armement de la France en 2010.

Les principaux clients de la France ont été l'Arabie Saoudite, le Brésil, l'Inde et la Malaisie.

En préambule du rapport, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, salue un "succès" de la France dans un contexte de crise.

Il y voit un encouragement "à ne pas relâcher nos efforts et à poursuivre notre action en faveur de nos exportations pour conforter la base industrielle et technologique de défense de notre pays et préserver les 165.000 emplois que compte ce secteur".

Sur la période 2006-2010, le Moyen-Orient est la première destination pour les exportations avec 27%, suivie de près par l'Amérique latine qui atteint 25%, notamment grâce aux contrats conclus avec le Brésil.

L'Asie représente 18% du marché, et les succès espérés avec l'Inde pourraient faire progresser ce chiffre dans les années à venir. Enfin le pourcentage de part de marché mondial de l'Europe est de 17%.

Le contrat pour la vente de deux navires de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral à la Russie pour un montant évalué à 1,2 milliard d'euros a été signé en juin dernier, et n'est donc pas comptabilisé pour 2010.

Les deux porte-hélicoptères sont construits par les chantiers navals français DCNS, maître d'oeuvre sur le contrat, et STX, en collaboration avec OSK.

DCNS, société publique, est contrôlée à 25% par le groupe d'électronique de défense Thales. Le groupe coréen STX, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire, participe également à la construction du Mistral.

Quant aux négociations en cours avec plusieurs pays dont le Brésil et les Emirats arabes unis pour vendre pour la première fois à l'étranger le Rafale, l'avion de combat de Dassault Aviation, elles n'ont pas encore abouti.

Sur la décennie 2001-2010, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie, la France et Israël se sont partagés 90% du marché de l'armement.

Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...