Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La flambée de l'or noir plombe le cac 40

Marché : La flambée de l'or noir plombe le cac 40

La flambée de l'or noir plombe le cac 40La flambée de l'or noir plombe le cac 40

(Tradingsat.com) - Les prix du pétrole ont continué à grimper mercredi, avec un baril light sweet crude en direction des 102$ à New York, sur fond de vives tensions dans les pays arabes. En milieu d'après-midi, le département américain de l'Energie a annoncé un léger repli des stocks commerciaux de brut américains hors réserves stratégiques (-0,4 million de barils) pour la semaine close le 25 février. Les stocks d'essence ont quant à eux chuté de 3,6 millions de barils tandis que les stocks de produits distillés ont baissé de 0,8 million de barils par rapport à la semaine précédente. Fragilisé par les prix élevés de l'or noir, le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,8% à 4 034 points.

Alcatel-Lucent (+3,9%). Le titre s'est réveillé brusquement mercredi après-midi pour finir sa course en tête des plus fortes hausses du CAC 40. Alcatel-Lucent a bondi de 65% depuis le début de l'année 2011, signe d'un retour en grâce de la valeur après une année 2010 assez chaotique. Il faut dire que les perspectives de la Société s'améliorent, ce qui rassure la communauté financière. "Les dirigeants d'Alcatel-Lucent retrouvent enfin la confiance des investisseurs, qui sont à présent convaincus des besoins en infrastructures télécoms à travers le monde et rassurés sur la compétitivité du groupe", a souligné aujourd'hui Montségur Finance. Selon Dell'Oro Group, les tendances positives observées fin 2010 sur le marché des infrastructures mobiles devraient se poursuivre en 2011.

Bouygues (+3%) a publié mardi soir ses résultats annuels 2010. Le conglomérat a fait état d'un bénéfice net 2010 de 1,1 milliard d'euros (-19%), et d'un résultat opérationnel courant de 1,8 milliard d'euros (+5%). Confirmant leur opinion « Accumuler » et leur objectif de cours de 40 euros sur Bouygues, les analystes de CM-CIC Securities ont souligné la progression de la marge opérationnelle à 5,3% au quatrième trimestre 2010, au dessus des attentes du consensus (4,7%). Ils ont également apprécié la confiance affichée par le management du groupe, qui, au vu du carnet de commandes 2010 et des perspectives commerciales, vise une hausse de 2% du chiffre d'affaires en 2011.

France Télécom (-0,1%). Didier Lombard, ancien patron de France Télécom, dont la gestion sociale de l'entreprise avait été critiquée lors de la vague de suicide de 2008 et 2009, a annoncé mercredi son départ de l'entreprise. Sa somination annoncée mardi au poste de conseiller spécial auprès du nouveau PDG Stéphane Richard avait créé la polémique. Les syndicats l'accusaient de vouloir rester uniquement afin de pouvoir toucher ses stock-options. "Je regrette les souffrances et sans doute aussi les incompréhensions liées au besoin impérieux de changements", a déclaré Didier Lombard. L'ancien dirigeant souhaite "à tous [...] de travailler dans le calme et la sérénité et de poursuivre le développement de France Télécom en France et à l'international sous la direction de Stéphane Richard." Notons aussi que Jefferies a confirmé un avis à "Sousperformance" sur le titre avec un objectif de cours maintenu à 15,8 euros.

Vinci (+1,1%). Le groupe de construction et de concessions a publié mardi soir de solides comptes annuels. La progression de 8,6% du chiffre d'affaires, à 33,4 milliards d'euros, s'est accompagnée d'une hausse de 10% du résultat opérationnel sur activité, à 3,4 milliards d'euros, et d'une croissance de 11,3% du résultat net part du groupe, à 1776 millions d'euros. « Non seulement Vinci a été capable d'absorber totalement les effets de la crise en 2009 mais il est parvenu en 2010 faire progresser ses résultats très au-delà de nos attentes », commente CM-CIC Securities. Le broker a réitéré mercredi sa recommandation d' « Achat » sur Vinci, en relevant son objectif de cours à 54 euros, au lieu d'un précédent cours cible de 52 euros.

Arkema (+8%). Les résultats records publiés mercredi par Arkema ont propulsé l'action du groupe de chimie de spécialités en tête du SBF 120. Tout en augmentant son chiffre d'affaires de 33% pour le porter à 5 905 millions d'euros, le groupe de chimie de spécialités a fait fortement progresser sa rentabilité l'année dernière. En témoignent le bond de 155% de l'EBITDA, à un nouveau niveau historique de 790 millions d'euros, et l'envolée du résultat d'exploitation courant, à 503 millions d'euros, multiplié par 12,6.

Sanofi-Aventis (+1%). Le titre a été soutenu par un changement de recommandation d'UBS, qui est passé de "Neutre" à "Achat" sur le laboratoire français. Le broker a dans le même temps dégradé le britannique AstraZeneca de "Achat" à "Neutre".

EADS (-1,6%). Commerzbank n'attend pas de surprise majeure le 9 mars prochain pour les résultats annuels. D'après l'analyste, le géant de l'industrie aéronautique, spatiale et de la défense devrait rapporter un EBIT avant éléments exceptionnels de 1,24 milliard d'euros, en ligne avec la prévision de 1,2 Md€ donnée par le Groupe. Commerzbank a confirmé mercredi une opinion positive sur le titre en portant son objectif de cours de 19 à 23 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI