Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La décélération dans le privé menace la croissance française

Marché : La décélération dans le privé menace la croissance française

La décélération dans le privé menace la croissance françaiseLa décélération dans le privé menace la croissance française

PARIS (Reuters) - La décélération plus importante qu'attendu de la croissance de l'activité dans le secteur privé en France en juillet menace la croissance économique du pays, selon Markit, qui publie jeudi les résultats préliminaires de son enquête auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI composite, qui regroupe industrie et services, est à 52,8 en version "flash" après 54,9 en juin, atteignant son plus bas niveau depuis près de deux ans (août 2009).

Dans l'industrie, l'indice reflète une quasi-stagnation à 50,1 (après 52,5 en juin), la barre de 50 séparant l'expansion de la contraction. Un niveau aussi faible n'a pas été enregistré depuis juillet 2009 quand l'activité se contractait.

Dans les services, l'indice a baissé à 54,2 (après 56,1 en juin), soit son niveau le plus bas depuis mars 2010.

Dix-neuf analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne des indices à 52,0 pour l'industrie et 55,5 pour les services.

"A la vue de ces chiffres, je m'attends à ne voir aucune croissance économique" au troisième trimestre, a dit à Reuters Chris Williamson, chef économiste de Markit.

"Si les PMI restent à ce niveau pour les deux prochains mois, août et septembre, il n'y aura probablement aucune croissance", a-t-il ajouté.

L'Insee prévoit une croissance économique de 0,5% en France au troisième trimestre après 0,2% au deuxième.

La croissance de l'emploi a globalement accéléré en juillet par rapport à juin mais elle a fortement décéléré dans l'industrie pour retrouver son niveau de mai, selon les chiffres de Markit.

Jean-Baptiste Vey, avec Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI