Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La croissance du pib chinois à 9,7% au premier trimestre

Marché : La croissance du pib chinois à 9,7% au premier trimestre

La croissance du pib chinois à 9,7% au premier trimestreLa croissance du pib chinois à 9,7% au premier trimestre

PEKIN (Reuters) - La croissance chinoise a très légèrement ralenti au premier trimestre, tandis que l'inflation a bondi à un plus haut de 32 mois, évolution qui risque de contraindre le gouvernement à prendre de nouvelles mesures pour juguler la hausse des prix à la consommation.

Le produit intérieur brut (PIB) chinois a augmenté de 9,7% au premier trimestre par rapport à l'année précédente, après avoir progressé de 9,8% au quatrième trimestre 2010.

Cette croissance est toutefois supérieure aux +9,5% attendus par les analystes.

Selon un économiste travaillant pour le gouvernement, la croissance du PIB chinois devrait être de 9,5% pour l'ensemble de l'année - après +10,3% en 2011 - ajoutant que l'économie devrait progresser entre 9% et 10% par an sur les cinq prochaines années, rapporte le China Securities Journal.

Les prix à la consommation ont enregistré leur plus fort rythme de croissance depuis juillet 2008, progressant de 5,4% en mars sur un an et dépassant les prévisions d'une hausse de 5,2%.

Ces chiffres, publiés vendredi par le Bureau national des statistiques, suggèrent que la deuxième économie mondiale est toujours en ébullition et a été peu affectée par la perspective d'un resserrement monétaire qui faisait craindre aux investisseurs un fort ralentissement de la croissance.

La Banque populaire de Chine a relevé quatre fois ses taux d'intérêt depuis octobre dernier et a augmenté le niveau de réserves obligatoires des banques à 20%.

De nombreux analystes estiment que la banque centrale devrait de nouveau augmenter les niveau des réserves obligatoires dès ce week-end.

CROISSANCE DÉSÉQUILIBRÉE

Le Premier ministre Wen Jiabao a déclaré cette semaine que le gouvernement chinois utiliserait tous les outils à sa disposition pour lutter contre l'inflation.

"Nous essaierons par tous les moyens de stabiliser les prix, c'est notre priorité cette année et également notre tâche la plus urgente", a-t-il dit lors d'une réunion ministérielle.

Les prix agricoles ont été le principal moteur de l'inflation, les prix de l'alimentation progressant de 11,7% en mars sur un an.

La hausse des prix hors alimentation a été de 2,7%, la plus forte hausse enregistrée en plus de 10 ans.

"Cela laisse penser que les taux pourraient encore être relevés dans les mois à venir, et Pékin pourrait probablement encourager une nouvelle appréciation du yuan pour faire baisser le taux d'inflation", commente Brian Jackson, économiste à la Royal Bank of Canada.

Ces chiffres montrent par ailleurs que la consommation locale progresse, contribuant à la croissance à hauteur de 5,9 points de pourcentage au premier trimestre, et l'investissement à hauteur de 4,3 points de pourcentage.

Toutefois, le président chinois Hu Jintao a estimé que la croissance économique chinoise était toujours déséquilibrée.

"Dans les cinq prochaines années, la Chine fournira d'importants efforts pour soutenir la demande locale, notamment la consommation des ménages", a-t-il déclaré.

De janvier à mars, la Chine a par ailleurs enregistré un déficit commercial de 1,02 milliard de dollars (700 millions d'euros), son premier déficit commercial trimestriel depuis 2004.

Koh Gui Qing et Langi Chiang, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...