Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Bourse reste fébrile après la "bourde" du président de l'Eurogroupe

Marché : La Bourse reste fébrile après la "bourde" du président de l'Eurogroupe

Le CAC 40 prend 0,4% mardi à la mi-séanceLe CAC 40 prend 0,4% mardi à la mi-séance

(Tradingsat.com) - Timide reprise ce mardi à la Bourse de Paris, en hausse de 0,3% à la mi-séance après trois séances de baisse d'affilée, dont une qui a particulièrement marqué les esprits des opérateurs. Hier, le ministre néerlandais des finances et président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, avait douché les marchés en affirmant que le plan chypriote pouvait servir de référence aux futures restructurations bancaires.

"Même s'il a raison sur le fond (soit une mise à contribution plus complète des créanciers privés non "sécurisés" avant de recourir à de l'argent public) ni la manière, ni le timing de ses déclarations n'étaient du tout opportuns. D’autant que son changement brutal de posture en soirée confirme a posteriori le caractère peu opportun de ses propos", a commenté ce matin le CM-CIC.

Rappelons que le plan de sauvetage de Chypre prévoit d’importantes pertes pour les déposants. Les clients du premier établissement du pays, Bank of Cyprus, se verront taxer jusqu'à 40 % de leurs dépôts au-dessus de 100 000 €.

De même, si les dépôts de moins de 100 000 € placés à la banque Laïki, la deuxième du pays - qui va être liquidée - seront sécurisés, ceux qui dépasse ce seuil "seront gelés et participeront à la recapitalisation nécessaire", selon le ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble lors d’une conférence de presse.

Sur le plan des valeurs, c'est EDF qui se distingue (+2,5%) après une note de Morgan Stanley.

Michelin grimpe de 2,1% au lendemain du relèvement par Fitch de la note de crédit du Groupe. Par ailleurs, HSBC a confirmé sa recommandation positive sur le fabricant de pneus en portant son objectif de 80 à 83 euros.

Parmi les principales valeurs en repli, France Télécom (-1,4%), alors que le PDG Stéphane Richard s'attend cette année à une accélération de la baisse du revenu moyen par abonné mobile (Arpu), à 12-13% contre -10% en 2012.

Malgré la petite reprise observée mardi, le secteur bancaire reste sous pression, à l'image de Société Générale (-1,2%) et Crédit Agricole (-1%).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI